ICCF2@HEC Paris

Mettre en œuvre la politique financière - International Certificate in Corporate Finance - Certificat co-délivré par HEC Paris et First Finance Institute
Présentation

Executive Online Certificate – ICCF2@HEC Paris

Dans de nombreuses fonctions financières exercées en entreprise ou en banque, mais également dans les métiers de l’audit, de l’expertise comptable voire dans les disciplines juridiques, il est indispensable d’acquérir les compétences nécessaires à la mise en œuvre de la politique financière de l’entreprise.

Ce certificat en ligne, délivré dans sa version française par HEC Paris et First Education Online, vous apporte les outils et expertises permettant de gérer la structure financière et les financements, de conduire les opérations de fusions-acquisitions, et de maîtriser les mouvements sur le capital et les grandes techniques modernes d’ingéniérie financière.  

L’ICCF2@HEC Paris est animé principalement par Marc Vermeulen, Professeur Associé de Finance à HEC Paris. Marc dispose d’une longue pratique de la finance d’entreprise qui lui a permis d’initier et d’exécuter un très grand nombre d’opérations diversifiées de banque d’affaires, tant dans le domaine des fusions-acquisitions (M&A sur sociétés privées ou cotées en bourse) que dans celui des opérations financières sur actions (introductions en bourse, augmentations de capital, montage LBOs, …) ainsi que des financements structurés, pour des entreprises industrielles comme pour des fonds de Private Equity.

Marc est assisté de Juliette Laquerrière, Directrice Financière Adjoint du Groupe Bolloré et Michael Loy, Professeur à HEC Paris et Responsable Juridique Corporate chez AXA Partners.

Ce programme innovant, dispensé en ligne, s’inspirant des MOOC, et permettant d’acquérir une certification HEC Paris s’adresse aux certifiés ICCF@HEC Paris mais également à tous ceux concernés par les décisions de politique financière de l’entreprise, d’un point de vue interne ou externe.

Objectifs

Objectifs | Compétences

L’ICCF2@HEC Paris vous permet d’acquérir 3 compétences fondamentales en politique financière d’entreprise :

  • Gérer sa structure financière : comprendre l’équilibre du bilan et choisir les principales composantes de son financement, sélectionner et gérer ses financements en dette, « restructurer » son passif
  • Conduire des opérations de fusions-acquisitions (« M&A ») : appréhender les fondements du M&A, sélectionner un process de cession, savoir valoriser, structurer et négocier, maîtriser les offres publiques, …
  • Maîtriser les mouvements sur le capital et l’ingénierie financière au service du modèle de développement : lever et rendre du capital, optimiser la structure de son actionnariat, se tourner vers le private equity, réussir son introduction bourse, optimiser la structure interne de son Groupe

 

Points forts

Points forts

Accédez à un contenu premium en restant maître de votre emploi du temps

Découvrez des vidéos de cours, quizétudes de casmasterclass accessibles en ligne sur une plateforme très user-friendly.

Ce certificat vous demandera 3 à 5h de travail personnel par semaine.

Bénéficiez d’un accompagnement permanent

Échanges avec le professeur et les learning coachs sur le forum et une fois par semaine lors de sessions live.
Organisation de meet-up physiques ou virtuels pour préparer les études de cas.
Learning analytics très détaillés qui vous font prendre conscience de vos forces et faiblesses.

Obtenez une certification prestigieuse

Délivrée par HEC Paris après validation de vos compétences acquises à travers des études de cas et d’un examen final que vous pouvez passer partout dans le monde, dans un centre Pearson Vue.

Développez votre réseau

Forte de 8 000 membres, la communauté des alumni First Education Online constitue un réseau très efficace pour accélérer votre carrière.

Formateur

Formateurs

Marc Vermeulen
Professeur Associé à HEC Paris

Marc Vermeulen est Professeur Associé à HEC Paris où il enseigne notamment la finance d’entreprise, les fusions-acquisitions et le private equity aux étudiants de la grande École, du MBA et de l’Executive Education.

Diplômé d’HEC Paris, il a réalisé toute sa carrière dans le secteur bancaire, à Paribas puis à  BNP Paribas, de 1980 à 2017. Il y a été notamment Directeur du Contrôle de Gestion, Head of Equity Capital Markets à Paris, Membre du Comité Exécutif du Corporate Finance et Senior Banker en charge de clients stratégiques.

Il dispose d’une longue pratique de la finance d’entreprise et a conduit, pour le compte de clients industriels et financiers, un très grand nombre d’opérations de banque d’investissement et de financement, tant dans le domaine des fusions-acquisitions (M&A sur sociétés privées ou cotées en bourse) que dans celui des opérations financières sur actions (introductions en bourse, augmentations de capital, privatisations, …) et des financements structurés.

Juliette Laquerrière
Directrice Financière Adjoint du Groupe Bolloré

Diplômée de l’ESSEC et Titulaire d’un DEA en modèles stochastiques appliqués à la finance, Université Pierre et Marie Curie, Juliette Laquerrière est Directrice Financière Adjoint du Groupe Bolloré après avoir occupé les fonctions de M&A Director et Group Treasurer au sein de Dassault Systèmes.

Elle a été Maître de Conférences à Sc Po Paris et y a enseigné à l’Executive MBA Finance.

Michael  Loy
Professeur Affilié à HEC Paris

Titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat et diplômé de l’École de Droit de la Sorbonne (Université Paris 1), Michael Loy est Secrétaire du Conseil d’AXA Partners SAS et Responsable Juridique Corporate d’AXA Partners. 

Il est Professeur Affilié à HEC Paris depuis 2008, Directeur Exécutif de la Majeure Grande École Stratégie Fiscale et Juridique Internationale, du Double Diplôme Master in Management & Business Law HEC Paris / École de Droit de la Sorbonne (Université Paris 1) et du Mastère Spécialisé / LLM Droit et Management International.

Programme
3 cours en ligne de
6 semaines chacun

Les cours sont ouverts à tous. Il n’y a pas de processus de sélection. Mais, comme tout programme d’HEC Paris, il répond à un haut degré d’exigence académique et requiert un fort niveau d’engagement et de rigueur intellectuelle.

Si ce Certificat n’exige pas à proprement de “pré-requis”, il s’agit toutefois d’une formation en finance d’entreprise de niveau 2. Pour être en mesure d’en tirer pleinement profit, il est donc indispensable que les participants aient assimilé, lors de leur parcours académique ou professionnel, les connaissances de base comptables et financières (telles qu’elle sont par exemple enseignées dans l’ICCF@HEC Paris)

Au-delà de la certification, la valeur de votre formation dépend largement de votre motivation personnelle, de votre curiosité et de votre investissement dans votre projet d’apprentissage.

Des modalités pédagogiques innovantes pour une formation efficace :

Le programme est constitué de trois cours de six semaines, suivis d’un examen final :

  • Cours 1 – Structure financière et financements : comprendre l’équilibre du bilan et choisir les principales composantes de son financement, sélectionner et gérer ses financements en dette, « restructurer » son passif
  • Cours 2 – Fusions-acquisitions (M&A) : appréhender les fondements du M&A, sélectionner un process de cession, savoir valoriser, structurer et négocier, maîtriser les offres publiques, …
  • Cours 3 – Capital & Ingénierie financière : lever et rendre du capital, optimiser la structure de son actionnariat, se tourner vers le private equity, réussir son introduction bourse, optimiser la structure interne de son Groupe

 

Les 4 à 5 premières semaines de chaque cours sont dédiées à l’étude des ressources pédagogiques. 

 

Chaque semaine : 

  • Une dizaine de vidéos de cours (parfois un peu plus certaines semaines mais sans dépasser une quinzaine) d’environ 6 minutes chacune sont mises en ligne avec la possibilité de les visionner à son rythme, pendant toute la durée du cours
  • Des exercices d’application et des quiz permettent de valider sa compréhension du cours

Lors de sessions live hebdomadaires, le professeur échange en direct avec les participants et répond aux questions posées.

De plus, une Masterclass de lancement et trois Masterclass de cours sont organisées en présentiel à Paris et retransmises via le web, afin de compléter le cours notamment avec des témoignages de personnalités marquantes de la vie des affaires. 

Les dernières semaines de chaque cours permettent la consolidation des acquis par une étude de cas de synthèse, comptant pour l’obtention du certificat.

La dimension collaborative du programme est importante : à travers le forum, les sessions live et les Masterclass, les participants échangent, reçoivent des réponses à leurs questions, ainsi que des conseils. 

Les cours, les ressources et les activités pédagogiques sont accessibles, à tout moment et partout, à partir de la plateforme d’apprentissage.

Objectifs

Le premier cours a pour objectifs de comprendre l’équilibre du bilan et savoir choisir les principales composantes de son financement, sélectionner et gérer ses financements en dette et enfin « restructurer » son passif.

Semaine 1 : Équilibre général de la structure de bilan et grandes typologies de financement en dette
  • Rappel des grands équilibres du bilan
    • Les 4 composantes clés du « bilan économique »
    • Existe-t-il une structure financière optimale ?
    • Grands critères de choix de la structure financière
  • Grands types de financements en dette
    • « Cartographie » d’ensemble de la dette bancaire et financière (financement général ou « dédié /adossé » avec ou sans « recours », court ou moyen/long terme, financement bancaire ou de marché)
    • Grandes catégories et les principaux produits de dette :
      • Financements à CT : facilités de caisse, découverts, RCF, papier commercial, escompte, Dailly, affacturage, credocs, titrisation
      • Financements à MT/LT : « term loans », « RCF », émissions obligataires, émissions « equity-linked », titres hybrides, prêts et émissions « verts », « crowdlending », immobilier, export, « project finance », financement acquisitions, financements LBOs, …
Semaine 2 : Financements en dette : structuration d’ensemble, crédits bancaires généraux, financements « dédiés »
  • Grands leviers pour structurer sa dette
    • Adosser ou non sa dette et notions de « recours »
    • Se financer par une banque ou par le marché ?
    • Quelle maturité et quelles échéances de remboursement ?
    • En quelle devise emprunter ?
    • S’endetter à taux fixe ou à taux variable ?
    • Quelle « séniorité » pour sa dette ?
    • Quelle politique de « covenants » ?
    • Quel coût du crédit et quel impact sur la structure financière globale ?
  • Crédits bancaires (à MT/LT)
    • Principaux éléments du contrat de prêt : « term loan », RCF, « term sheet» et documentation bancaire
    • Mise en place du crédit : examen et décision de crédit ; organisation des engagements entre banques (lignes bilatérales ,« club deal », syndication)
  • Financements adossés/dédiés (à MT/LT)
    • Financements immobiliers : crédit hypothécaire, crédit-bail, « sale and lease back»
    • Financement de projet (« project finance»)
    • Financement d’acquisition : dette LBO
    • Autres principaux financements adossés/dédiés
Semaine 3 : Financements en dette : financements obligataires, émissions « hybrides » et financements verts, responsables et durables

 

  • Émissions obligataires (et assimilés)
    • Définition et grands paramètres (prix émission, remboursement, échéance, garanties et subordination, coupon, spread, rendement actuariel, importance de la notation, distinction « investment/non investment grade »)
    • Grands types d’obligations (obligations à taux fixe et taux variable (FRN), obligations indexées, obligations à « haut rendement », placements privés d’obligations (Euro PP, USPP, Schuldschein) – avantages/inconvénients) et produits connexes (CDS, covered bonds, …)
    • Structuration et placement des obligations (cadre documentaire et juridique, programmes EMTN, calendrier, placement et exécution)
  • Titres hybrides
    • Produits hybrides « equity-linked » (obligations convertibles, autres produits assimilés)
    • Autres titres hybrides
  • Développement récent des financements « verts, responsables et durables »
    • Motivations des émetteurs et des investisseurs (considérations ESG, pression de l’environnement, notation externe ESG, rapports intégrés, … )
    • Une offre de financements de plus en plus étendue (principaux produits bancaires et produits de marché)
Semaine 4 : Restructuration du passif et de la dette («restructuring»)
  • Renégociation courante de la dette
  • « Restructuration » (« restructuring »)
    • Un contexte de crise
    • Causes et symptômes de la détresse financière
  • Remèdes
    • Objectifs et cadre relationnel et juridique
    • Restructuration de la dette
    • Restructuration du capital
  • Quelle sortie de crise ?
Semaines 5 et 6 : Étude de cas

Le cas d’une société traité par :

  • Un questionnaire
  • Une note de synthèse de 500 à 600 mots

Objectifs

Le deuxième cours a pour objectifs d’appréhender les fondements du M&A, sélectionner un process de cession, savoir valoriser, structurer et négocier, maîtriser les offres publiques, …

Semaine 1 : Introduction au M&A, cadre de la négociation et valorisation
  • Marché du M&A et fondements de la croissance externe
    • Définition et taille du marché
    • Facteurs et enjeux macro et microéconomiques du M&A
    • Intervenants (conseils financiers, avocats, transaction services, consultants, conseils managements, autorités règlementaires, …)
  • Cadre du changement de contrôle : « process » de cession
    • Le « gré à gré »
    • Les « enchères »
    • Critères de choix d’un bon process
  • Valorisation dans le contexte d’une transaction M&A
    • Pourquoi et pour qui procéder à une évaluation ?
    • Grandes méthodologies : aperçu d’ensemble, comparables, « DCF », autres méthodes
    • Synthèse et enjeux dans la négociation
Semaine 2 : Structuration des opérations de M&A
  • Définition et typologie des opérations
    • Qu’appelle-t-on une « fusion » et qu’appelle-t-on une « acquisition » ?
    • Classification d’ensemble des types d’opérations
  • Grands schémas de rapprochement
    • Opérations en « cash »
    • Opérations en « titres »
    • Autres schémas possibles
  • Mécanismes et impacts essentiels
    • Impact sur la valorisation et sur la taille
    • Impact sur l’actionnariat
    • Impact sur la situation financière (niveau d’endettement)
    • Dilution/relution du BPA et impact sur le PER
  • Synergies : fondement et mesures
  • Un exemple: le Cas Dupont & Cie

 

Semaine 3 : Grands enjeux de la négociation d’une opération de M&A
  • Séquencement et détermination du prix
    • Passage progressif entre la valeur d’entreprise et le prix des titres et principaux paramètres financiers négociés
    • Délai éventuel entre « signing » et « closing » et ses conséquences
    • Choix des comptes de référence : « locked box » ou comptes de clôture
    • Ajustements de prix pré ou post-closing et autres leviers financiers de la négociation
  • « Due diligence »
    • Due diligence financières
    • Autres formes de due diligence, émergence des considération ESG
  • Structuration et formalisation juridiques des accords
    • Accords de confidentialité
    • Lettres de procédure : offres, « exclusivité »
    • « SPA », « Reps and Warranties », « GAP », …
    • Enjeux des dispositifs anti-concurrence
Semaine 4 : Opérations sur titres cotés (offres publiques) et conclusion sur le M&A
  • Aspects tactiques des offres publiques
    • Offres « obligatoires » et offres « volontaires »
    • Offres « amicales » et offres « non sollicitées », fusions « entre égaux »
  • Aperçus juridiques et réglementaires des offres publiques en France
    • Caractéristiques générales des offres (seuils de déclenchement, d’acceptation, inconditionnalité des offres, disponibilité du financement, …)
    • Déroulement, contraintes et calendrier
    • Mécanismes éventuels de « défense »
  • Aspects financiers des offres publiques
    • OPA, OPE, offres « mixtes », offres « mix and match »
    • Prix ou parités
    • Structure actionnariale et poids des « collèges » d’actionnaires
    • Synergies, primes, sens de la fusion
  • Financement, intégration et alternatives au M&A
    • Financement du M&A: “règles d’or” et divers modes de financement
    • Enjeux de l’intégration (« PMA» – « Post-Merger Integration »)
    • Alternatives au M&A : JV, accords stratégiques et/ou commerciaux
Semaines 5 et 6 : Étude de cas

Étude d’un cas réel d’une société cotée dont vous serez amené à produire une valorisation en mettant en œuvre les principales méthodes et approches vues pendant les 4 semaines de cours et à réfléchir aux fondements de sa valeur.

Objectifs

Le deuxième cours a pour objectifs de savoir lever et rendre du capital, optimiser la structure de son actionnariat, se tourner vers le private equity, réussir son introduction bourse, optimiser la structure interne de son Groupe.

Semaine 1 : Opérations sur le capital et structure de l’actionnariat
  • Opérations sur le capital
    • Augmentation de capital
    • Dividendes et les rachats d’actions
  • Structure du capital
    • Principaux types d’actionnaires
    • Pactes d’actionnaires
    • Outils pour conforter un actionnariat (holding, droits de vote multiples, commandites, structures en « cascades », …)
Semaine 2 : Private equity / LBO
  • Leviers de succès du LBO
    • « Effet de levier » financier
    • Recherche de l’excellence opérationnelle
    • Les conditions de sortie
  • Fonds de private equity/LBO
  • Raisons d’une croissance ininterrompue et match avec le monde coté
Semaine 3 : Introduction en bourse (« IPO »)
  • Choix de la cotation en bourse
  • Choix préalables, grandes étapes et calendrier général
  • Préparation de l’IPO
  • Placement et la cotation
  • Quelques tendances récentes : « SPACs », cotations directes
Semaine 4 : Optimiser la structure de son groupe
  • Contexte et motivations : pressions externes et internes
  • Grandes options
    • Être diversifié ou intégré?
    • Avoir des minoritaires dans les filiales, cotées en bourse ou non ?
    • Être minoritaire ? Rester coté en Bourse ?
    • Pratiquer les joints ventures ?
  • Quelques grandes techniques d’ingénierie
    • « Demerger », «spin off
    • Sortie de bourse (« squeeze-out »)
    • Fusions internes
    • Opérations intra-groupe
Semaines 5 et 6 : Étude de cas

Les cas d’étude de sociétés sont traités au travers de questionnaires.

Quiz ICCF2

Test de 10 questions

Présentation de l'examen

L’examen final est un QCM de deux heures et 120 questions. Les candidats peuvent le passer dans plus de 150 pays, dans un centre Pearson Vue, dans les deux mois qui suivent la fin du cours « Choix d’investissement et de financement ».

Les conditions d’obtention du certificat ICCF2@HEC Paris sont les suivantes :

  • participation active aux trois cours constituant le programme académique ;
  • obtention d’une note moyenne minimale de 10/20 à chaque étude de cas ;
  • obtention d’une note minimale de 500/800 à l’examen ICCF2@HEC Paris.

 

La note finale est composée pour 30% des notes obtenues aux études de cas et pour 70% de la note obtenue à l’examen final.

Programme

10 questions de finance d’entreprise