Analyste financier

L’Analyste financier est un expert des marchés financiers. Son rôle consiste à aider les investisseurs à trouver les valeurs les plus rentables et les moins risquées, sur la base d’études approfondies.

  • 51 681€ / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 41 000 professionnels Analystes financiers France, ref. LinkedIn
  • 874 postes M1201 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

C’est quoi un Analyste financier ?

Définitions, autres appellations, métiers similaires, voici les essentiels à retenir sur cette profession.

Un Analyste financier est un conseiller dans la cotation boursière et le placement boursier des entreprises. Il analyse et évalue les entreprises cotées en bourse sur plusieurs niveaux, incluant les comptes de résultat, la rentabilité ou les éléments juridiques. Ce professionnel détermine la valeur d’une société par le biais d’analyses économiques et financières. S’il exerce dans une banque, ces études serviront à tirer des conseils et recommandations pour ses clients. Ces derniers sont principalement des gestionnaires de portefeuille ou des investisseurs. Il peut également se mettre au service de dirigeants en cas de rachat d’entreprise.

Voici ses autres intitulés :

  • Gestionnaire financier
  • Chargé d’études financières
  • Financier international
  • Ingénieur financier
  • Économiste de marché
  • Économiste financier
  • Contrôleur financier
  • Analyste buy-side

Un Analyste financier est un professionnel au service des marchés financiers ou bancaires, des cabinets d’étude financière ou des sociétés de bourse. Il collecte le plus d’informations possible sur des sociétés cotées en bourse et renseigne sur les placements fructueux.

  • Marchés financiers

Sur les marchés financiers, ce financier travaille étroitement avec les dirigeants d’entreprise et les responsables de la communication financière. Il assure un rôle de support des activités de vente et de trading. Il avance des préconisations qui sont communiquées à la salle de marché, puis transmises aux clients investisseurs.

  • Banque

Dans une agence bancaire, l’analyste financier assure une fonction de conseil auprès des gestionnaires de portefeuilles. Il les aiguille sur l’opportunité de réaliser tel ou tel placement. Ses recherches sont détaillées dans les rapports assortis de préconisations de vente ou d’achat. Au sein d’une banque, il est également en charge de prévoir l’évolution des taux d’intérêt d’un pays sur la base de plusieurs éléments. Il s’agit notamment de sa politique monétaire, de sa croissance, de l’état de son marché du travail ainsi que de ses prévisions d’inflation.

  • Freelance

Après plusieurs années d’expérience, ce gestionnaire financier peut se mettre à son compte en tant qu’analyste financier indépendant et devenir conseiller freelance. Ses fonctions sont similaires à celles d’un analyste en entreprise, à la différence qu’il est directement payé par ses clients.

Voici les métiers proches de ce profil :

  • Contrôleur de gestion
  • Auditeur
  • Analyste de crédit
  • Contrôleur de gestion
  • Économiste
  • Expert-comptable

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Analyste financier ?

Le principal rôle d’un Analyste financier est de trouver les placements les plus avantageux pour la clientèle d’un établissement financier ou d’une banque.

Quel est le travail d’un Analyste financier ?

L’Analyste financier évalue en profondeur la situation financière d’une société à partir de calculs ainsi que d’indicateurs financiers, économiques et sociaux. Il récolte les informations et les examine en vue de prévoir les évolutions à venir. À cet effet, il collecte un maximum d’informations sur les entités cotées en bourse, et examine les indicateurs financiers, sociaux et économiques. Ces éléments lui servent de base pour analyser la rentabilité et la pérennité des établissements.

En somme, son travail consiste à mettre en place un diagnostic sur l’évolution d’une société de manière à accompagner les professionnels qui achètent ou vendent les obligations et actions de cette structure. Ce sont notamment les opérateurs boursiers, les clients investisseurs, les gérants de portefeuille, les traders et les concepteurs de produits financiers.

Quelles sont les missions d’un Analyste financier ?

Le quotidien d’un Analyste financier se résume comme suit :

 

Collecte des informations économiques et financières, consistant à :

  • Regrouper les documents et les bilans financiers des sociétés (chiffres d’affaires effectués, résultats d’exploitation, rapports annuels, production, comptes de résultat, besoins en matières premières, investissements).
  • Intervenir auprès des dirigeants des entreprises du secteur (directeurs financiers, directeurs généraux, managers, responsables de communication financière) pour la récolte d’informations.
  • Assister aux réunions internes de la structure concernée afin de mieux cerner sa stratégie de développement (indicateurs économiques, méthodes de gestion, etc.).
  • Procéder à une veille et analyser les données économiques (presse économique et financière, presse spécialisée, Internet, etc.). Contrôler les tendances des entreprises cotées et de la Bourse.
  • Évaluer les entreprises sur la base de différents paramètres (ressources humaines, rentabilité, restructurations à opérer).
  • Travailler étroitement avec les professionnels de la finance (analystes extra financiers, chargés d’analyse quantitative, économistes).

Conseils et recommandations, visant à :

  • Élaborer des notes de synthèse pour les traders, les dirigeants, les gérants de portefeuille, etc.
  • Proposer des recommandations, accompagner dans les ventes ou achats d’actions, de placements ou de titres selon les études effectuées.
  • Aiguiller sa clientèle sur l’envergure des risques à prendre, la marge de manœuvre à garder ou la taille des placements à effectuer.
  • Rédiger les conclusions de l’analyse et présenter des recommandations aux clients.

Prévisions et analyse des résultats, consistant à :

  • Monter le bilan complet d’une structure sur la base de modèles financiers. Ces derniers facilitent l’interprétation des chiffres, l’établissement des comparaisons avec les entités concurrentes, l’évaluation des bénéfices dégagés.
  • Faire une comparaison des données récoltées sur ces sociétés, notamment du cours en Bourse de leurs différentes actions.
  • Anticiper l’évolution des indicateurs (perte ou prise de valeur).
  • Mesurer le niveau de risque financier de sa clientèle.
  • Définir les perspectives de développement des structures concernées.
  • Présenter une information argumentée et claire.

Collecte des informations économiques et financières, consistant à :

  • Regrouper les documents et les bilans financiers des sociétés (chiffres d’affaires effectués, résultats d’exploitation, rapports annuels, production, comptes de résultat, besoins en matières premières, investissements).
  • Intervenir auprès des dirigeants des entreprises du secteur (directeurs financiers, directeurs généraux, managers, responsables de communication financière) pour la récolte d’informations.
  • Assister aux réunions internes de la structure concernée afin de mieux cerner sa stratégie de développement (indicateurs économiques, méthodes de gestion, etc.).
  • Procéder à une veille et analyser les données économiques (presse économique et financière, presse spécialisée, Internet, etc.). Contrôler les tendances des entreprises cotées et de la Bourse.
  • Évaluer les entreprises sur la base de différents paramètres (ressources humaines, rentabilité, restructurations à opérer).
  • Travailler étroitement avec les professionnels de la finance (analystes extra financiers, chargés d’analyse quantitative, économistes).

Conseils et recommandations, visant à :

  • Élaborer des notes de synthèse pour les traders, les dirigeants, les gérants de portefeuille, etc.
  • Proposer des recommandations, accompagner dans les ventes ou achats d’actions, de placements ou de titres selon les études effectuées.
  • Aiguiller sa clientèle sur l’envergure des risques à prendre, la marge de manœuvre à garder ou la taille des placements à effectuer.
  • Rédiger les conclusions de l’analyse et présenter des recommandations aux clients.

Prévisions et analyse des résultats, consistant à :

  • Monter le bilan complet d’une structure sur la base de modèles financiers. Ces derniers facilitent l’interprétation des chiffres, l’établissement des comparaisons avec les entités concurrentes, l’évaluation des bénéfices dégagés.
  • Faire une comparaison des données récoltées sur ces sociétés, notamment du cours en Bourse de leurs différentes actions.
  • Anticiper l’évolution des indicateurs (perte ou prise de valeur).
  • Mesurer le niveau de risque financier de sa clientèle.
  • Définir les perspectives de développement des structures concernées.
  • Présenter une information argumentée et claire.

Comment devenir Analyste financier ?

Le poste d’Analyste financier exige un certain niveau d’études et des qualités appropriées.

Études, diplômes, formations, qualités… voici les prérequis du métier.

Le métier d’Analyste financier est hautement technique. Il est réservé aux détenteurs d’un niveau d’études BAC+5.

Les recruteurs apprécient particulièrement les profils ayant un Master professionnel, dans l’une des filières suivantes :

  • Gestion de portefeuille
  • Ingénierie économique
  • Analyse et stratégie financières
  • Macroéconomie bancaire et monétaire
  • Finance d’entreprise
  • Finance d’entreprise et des marchés
  • Management des opérations de marché
  • Banque et finance européennes
  • Ingénierie des risques financiers et économiques.

Néanmoins, les autres cursus de niveau BAC+5 restent envisageables, comme les Mastères spécialisés en :

  • Techniques financières
  • Banque et ingénierie financière
  • Analyse financière internationale

Voici quelques exemples de formations envisageables pour ce poste.

Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur assorti d’une spécialisation finance
  • Diplôme d’IEP (institut d’études politiques), spécialité finance, économie
  • Diplôme d’école de commerce et de management avec la spécialisation finance
  • Diplômes internationaux (CWM et ICIIA)
  • Mastère spécialisé en gestion, commerce, économétrie, mathématiques, intelligence, modélisation ou statistique, monnaie, assurance, banque, avec une spécialisation en finance (finance de marché et d’entreprise, analyse et stratégie financières, comptabilité-contrôle-audit, économie appliquée, etc.)
  • Magistère Économie et finances internationales
  • Master droit bancaire et financier

Niveau bac + 6

  • Mastères spécialisés en finance (MS) : analyse financière internationale, banque et ingénierie financière, techniques financières.

Le poste d’Analyste financier nécessite une expérience d’au moins trois ans dans le secteur banque/assurance. Ce professionnel évolue souvent au sein d’un fonds d’investissement, des bureaux d’études indépendants, ou encore d’un cabinet de conseil ou d’audit.

Le métier d’Analyste financier est accessible après une formation en alternance. Pour acquérir les compétences clés nécessaires, First Education Online propose de nombreuses formations innovantes en collaboration avec les Grandes Écoles renommées, comme l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours prodigués ligne constituent de précieux outils pour maîtriser les aspects de la finance d’entreprise et réussir votre réorientation professionnelle. Le groupe First Finance forme également plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été conçu pour répondre aux exigences de compréhension et d’action d’un éventail de public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise, sur le plan interne comme externe.

En suivant le programme ICCF@HEC Paris, vous maîtriserez trois principales compétences en finance d’entreprise :

Évaluer une entreprise

  • Maîtriser les principales techniques utilisées par la profession pour évaluer une structure sur le plan financier ;
  • Sélectionner et adapter les outils d’évaluation les plus efficaces en fonction des cas rencontrés : taille de l’entreprise, type de secteur…

Conduire une analyse financière

  • Réviser et approfondir les documents financiers de l’entreprise (tableau de flux, compte de résultat, bilan) ;
  • Calculer et mettre en œuvre les indicateurs clés des équilibres financiers de la société utilisés par le métier;
  • Établir un diagnostic global pertinent quant à la situation financière des entreprises.

Déterminer les stratégies pertinentes en financement et investissement

Choisir les décisions d’investissement et de financement adaptées aux critères de jugement, quantitatifs et qualitatifs, utilisés par le métier ;

  • Maîtriser les outils du financier d’entreprise en termes de finance durable ;
  • Évaluer les risques et les avantages des choix d’investissement et de financement sur les finances de l’entreprise.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

En matière de politique financière d’entreprise, le certificat ICCF2@HEC Paris permet d’assimiler trois compétences fondamentales :

Maîtrise des opérations de fusions-acquisitions (M&A)

  • Appréhension des fondements du M&A ;
  • Sélection d’un processus de cession ;
  • Valorisation, structuration, négociation et maîtrise des offres publiques ;

Gestion de la structure financière

  • Sélection et gestion des financements en dette, « restructuration » du passif ;
  • Compréhension de l’équilibre du bilan et sélection des principales composantes de financement.

Ingénierie financière portant sur les opérations de haut de bilan

  • Optimisation de la structure de l’actionnariat ;
  • Levée et restitution de capital ;
  • Réussite de l’introduction en bourse ;
  • Recours au private equity.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation Finance de Marché@ESCP Business School est utile pour développer les compétences essentielles en finance de marché, notamment :

  • Appréciation des risques liés à l’évolution des produits financiers complexes et des marchés financiers correspondants ;
  • Compréhension de la construction des produits structurés ;
  • Identification du rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et interaction professionnelle ;
  • Mise en œuvre d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels ;
  • Sélection des produits financiers en comparant les caractéristiques des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  • Maîtrise des fondamentaux de valorisation des instruments financiers.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Les certifications AMF et AMF Finance Durable sont indispensables à tout prestataire de services d’investissement. Elles assurent que certaines fonctions possèdent les compétences requises et conformes aux normes européennes et françaises. Elles protègent ainsi les intérêts des clients.

Le groupe First Finance a certifié plus de 27 000 individus à l’AMF depuis 2010.

Outre la certification AMF, le groupe délivre également la certification AMF Finance Durable, utile aux professionnels désireux de développer une culture générale du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Ces connaissances facilitent également la compréhension des concepts fondamentaux, et l’obtention d’une grille de lecture sur les produits et méthodologies utilisés.

Une fois certifié, vous serez en mesure de récolter les préférences de vos clients et de leur proposer des produits en phase avec leurs besoins.

En savoir plus :

Voici les profils qui conduisent à ce poste :

  • Cadre financier spécialisé
  • Analyste junior dans un établissement financier ou dans une banque

Voici les aptitudes professionnelles nécessaires au métier :

  • Forte capacité de travail
  • Goût pour le stress
  • Curiosité intellectuelle
  • Ouverture d’esprit
  • Résistance au stress
  • Réactivité
  • Capacités rédactionnelles
  • Sens de la communication et de l’écoute
  • Force de conviction et de proposition
  • Appétence commerciale
  • Maîtrise de l’anglais

Dans les offres d’emploi, les qualités suivantes sont exigées pour ce poste.

  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Rigueur
  • Fiabilité
  • Aisance relationnelle
  • Esprit d’équipe
  • Autonomie

Rémunération, marché de l’emploi, plan de carrière, voici les caractéristiques de cette profession.

Très attractif, le salaire d’un Analyste financier se trouve à la hauteur de ses attributions et responsabilités.

Le salaire d’un Analyste financier tourne autour de 2 500 euros brut par mois, et ce, dès sa première prise de poste. Au fil des années d’expérience, ce niveau de revenu peut doubler et atteindre environ 5 500 euros bruts par mois en moyenne. Les plus experts perçoivent jusqu’à 10 000 euros brut mensuels.

Dans les offres d’emploi, la rémunération annuelle brute d’un Analyste financier se situe entre 33 000 euros et 63 000 euros brut. Cela équivaut à une moyenne de 46 000 euros brut annuels.

Le secteur bancaire et financier assiste à l’afflux de nouvelles valeurs. À cela s’ajoute le départ à la retraite qui entraîne un manque de ressources sur le marché. En effet, le nombre des analystes a été divisé par deux ces 10 dernières années, soit 550 salariés en 2005 contre 700 en 2000. Selon les données de la SFAF (Société française des analystes financiers), cette baisse était de l’ordre de 39 % entre 2006 et 2015.

Par ailleurs, le travail et le rôle de ces professionnels ont largement été impactés par la mondialisation de l’économie et des marchés. Avec le développement des Bourses électroniques, ils doivent désormais suivre instantanément l’évolution des titres de leurs clients. De plus, ils doivent décrypter les tendances de leur secteur d’expertise sur le plan mondial en vue d’anticiper les effets éventuels sur le territoire.

Pour maîtriser l’évolution des marchés financiers, un recrutement régulier d’Analystes financiers est de rigueur.

Au cours de sa carrière, un Analyste financier a l’opportunité de profiter de perspectives d’évolution variées. La reconversion dépend du secteur dans lequel il souhaite se spécialiser. Sur le moyen terme, il peut assurer l’ingénierie financière, la vente en salle de marché ou la gestion de portefeuille. En gagnant en responsabilités, il peut devenir responsable de service ou directeur financier.

L’Analyste financier a également la possibilité de poursuivre sa carrière vers les métiers de contrôleur de gestion, de conseiller en investissements d’auditeur ou d’ingénieur financier.

En quittant l’univers de l’entreprise, il peut travailler dans un cabinet de conseil et devenir consultant financier.