Comptable

La comptabilité constitue une branche indispensable au bon développement de toute entreprise. En charge de la gestion des comptes, ce service détecte les irrégularités financières et fiscales, préjudiciables à la société.

 

Cette activité fait intervenir plusieurs professions, entre autres le comptable.

  • 37 583 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 453 000 professionnels Comptables France, ref. LinkedIn
  • 53 439 postes M1203 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

Qu’est-ce qu’un comptable ?

Définition, autres appellations, cadre d’intervention, voici tous les essentiels à retenir sur ce métier.

Le comptable effectue des missions d’assistance ou de responsabilité, suivant le type d’entreprise qui l’emploie. En charge de la tenue des comptes, il récolte, coordonne et examine les données comptables. Le comptable est à différencier de l’expert-comptable et du responsable comptable (ou chef comptable).
Membre de l’ordre des experts-comptables, un expert-comptable effectue des activités assez techniques. Elles incluent le contrôle des déclarations fiscales, le conseil fiscal et juridique et la vérification des comptes.
Le responsable comptable assure la supervision des opérations comptables et la réalisation des différents états financiers de la société. Il travaille généralement avec des interlocuteurs financiers, notamment l’équipe de comptable, l’expert-comptable ou le commissaire aux comptes.

Le comptable est connu sous plusieurs autres noms, dont :

  • Adjoint au chef comptable ;
  • Aide-comptable ;
  • Comptable analytique ;
  • Comptable général / générale ;
  • Comptable clientèle ;
  • Comptable paie.

Le métier de comptable s’exerce au sein des services comptables d’entreprises, des Petites et Moyennes Entreprises (PME), et des cabinets d’entreprise. Il est aussi présent dans les organismes de service public et les établissements scolaires. Tous les secteurs sont concernés : commerce et distribution, comptabilité, gestion, Ressources Humaines, agriculture, banque – assurances, bâtiment et travaux publics BTP, énergie, industrie.

Voici les déclinaisons et spécialisations possibles au métier de comptable :

  • Collaborateur comptable en cabinet ;
  • Comptable clients ;
  • Comptable unique ;
  • Comptable fournisseurs ;
  • Comptable spécialiste du recouvrement.

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un comptable ou aide-comptable ?

Le métier de comptable est indissociable à toute entreprise. Sa responsabilité est la gestion des comptes et, de manière globale, la santé financière. Selon la taille de la structure et son secteur d’activité, ce professionnel peut être amené à réaliser des opérations de clôture ou à établir la liasse fiscale. Sa mission se différencie de celle de l’expert-comptable et du responsable comptable.

Quelles sont les missions d’un comptable, comparées à celles d’un expert-comptable et d’un chef comptable ?

Au vu de leurs responsabilités, voici les principales activités de chaque profession.

Le comptable

Le comptable est un professionnel dont les fonctions sont aussi multiples qu’essentielles pour l’entreprise.

1- Gestion de la comptabilité générale

La gestion de la comptabilité générale, consistant à :

  • Enregistrer et contrôler les justificatifs comptables : notes de frais, récapitulatif des cotisations, reçus, factures d’achat et de vente, journaux de paie, etc.
  • Préparer les documents de synthèse : balances de comptes, comptes de résultat, bilans comptables, comptes de résultat ou d’exploitation.
  • Contrôler le traitement des factures fournisseurs et clients : achats de fournitures de bureaux, des matières premières, etc..
  • Saisir et archiver les données commerciales sur les logiciels de comptabilité.
  • Établir un état mensuel de la situation comptable de la société.
  • Créer les bulletins de paie, établir les déclarations fiscales et sociales.
  • Procéder à une relance clients en cas d’impayées.
  • Clôturer l’exercice comptable : enregistrer les états financiers, dresser les comptes annuels, mettre à jour les documents comptables dédiés aux contrôles.

2- Gestion de la comptabilité analytique

La gestion de la comptabilité analytique qui consiste à :

  • Examiner le coût et la marge générée par un produit/service ainsi que le coût des charges directes.
  • Déterminer leur paramétrage en vue d’une saisie comptable, créer des tableaux de bord (ratios, paramètres).

3- Gestion de la comptabilité auxiliaire

La gestion de la comptabilité auxiliaire, visant à :

  • Élaborer les comptes fournisseurs et clients et effectuer leur lettrage, enregistrer et traiter les factures.
  • Procéder aux rapprochements bancaires, gérer les immobilisations, calculer les provisions.

4- Suivi de la fiscalité et des flux de trésorerie

Le suivi de la fiscalité et des flux de trésorerie, dont :

  • Établir des prévisions de trésorerie, contrôler les besoins en fonds de roulement.
  • Assurer les négociations bancaires.
  • Calculer et gérer les déclarations de TVA, l’impôt sur les sociétés ainsi que les autres impôts et taxes.

L’expert-comptable

L’expert-comptable remplit trois principales fonctions :

1- Des missions comptables

Des missions comptables, incluant :

  • L’établissement des comptes des entreprises.
  • La présentation des comptes annuels ou la consolidation des comptes des groupes de sociétés, conformément aux recommandations du Conseil de l’ordre.

Des missions d’assistance et de conseil, consistant au :

  • Diagnostic et conseil en matière fiscale, sociale et juridique, en organisation générale, comptable et administrative, en conseil et aide à la décision, en organismes financiers et relations avec les banques…

2- Une mission d’opinion

Une mission d’opinion, notamment l’audit ou la révision comptable des comptes annuels, intermédiaires ou consolidés des entreprises. Cet examen a pour objectif d’attester la sincérité et la régularité de leurs comptes.

Le responsable comptable

À la fois manager et expert-comptable, le responsable comptable effectue des missions à deux sphères.

1- Des missions comptables

Des missions comptables, visant à :

  • Garantir le respect des normes comptables ;
  • Collaborer avec la direction et le service financier dans l’élaboration du budget ;
  • Effectuer un reporting régulier sur la situation de l’entité auprès de la direction ;
  • Assurer le règlement des factures.

2- Des missions managériales

Des missions managériales, consistant à :

  • Recruter des collaborateurs.
  • Gérer les carrières (formation, promotion, etc.) avec la collaboration du service RH.
  • Former des équipes, déléguer les tâches et répartir les plannings.
  • Résoudre les conflits interpersonnels.

 

Quel est le travail d’un comptable, d’un expert-comptable et d’un responsable comptable ?

L’expert-comptable et le comptable diffèrent au niveau des attributions. Le premier (membre de l’Ordre des experts-comptables) est le seul habilité à certifier les comptes annuels d’une structure. Il se charge également des missions plus délicates comme le contrôle fiscal. Outre ses qualités d’expert-comptable, le responsable comptable remplit également des fonctions managériales.

En quoi consiste le métier comptable selon le principe comptable ?

Selon le Code Rome m1203, les fonctions d’un comptable diffèrent selon son entreprise (PME, grandes entreprises, cabinets d’expertise…)

  • Multitâches en PME (service de comptabilité, écriture comptable, journal comptable, bilan comptable)

Dans les petites entreprises, le comptable agit sur tous les fronts. Il enregistre quotidiennement les opérations comptables. Il assure la préparation de la clôture des comptes annuels, examinés par l’expert-comptable et validés par le commissaire aux comptes. Il établit les fiches de paie, les contrats de travail, les déclarations sociales et fiscales, etc.

  • Spécialisé dans les grandes entreprises

En grande entreprise, les comptables clients, les comptables paie et les comptables fournisseurs épaulent le chef comptable. Selon leur spécialité, ils se chargent du traitement des factures fournisseurs ou clients, de la gestion de la paie ou de la mise en place des tableaux de bord.

  • Assistant d’experts

Dans les cabinets d’expertise comptable, le comptable agit en qualité de collaborateur, et s’occupe des divers dossiers d’entreprise. Sous la responsabilité d’un expert-comptable, il gère la comptabilité d’agriculteurs, de commerçants, d’artisans ou de libéraux. Il peut également assurer une fonction commerciale en s’occupant d’un portefeuille clients.

Expert-comptable : c’est quoi ?

Professionnel de la comptabilité et de la finance et membre de l’Ordre des experts-comptables, l’expert-comptable joue un rôle important auprès du chef d’entreprise. Ses fonctions sont variées, et se rapportent le plus souvent au counseling dans le domaine juridique ou de la fiscalité. Il accompagne les entrepreneurs dans leur prise de décisions stratégiques. Il se charge entre autres du suivi des comptes d’une société et effectue la clôture des bilans annuels.

Et le responsable comptable ?

Comme son nom l’indique, le chef comptable gère et supervise toutes les activités comptables d’une structure. Bras droit financier du Directeur Général, il est responsable de la bonne santé financière. Collaborant avec l’expert-comptable, il joue également un rôle d’intermédiaire avec le Commissaire aux comptes. Il veille à l’exécution des techniques et procédures, vérifie les écritures et examine les états financiers. Enfin, il remplit une fonction d’encadrement auprès de la comptabilité fournisseurs, clients et trésorerie, et manage son équipe de comptables.

En quoi consiste le métier comptable selon le principe comptable ?

Selon le Code Rome m1203, les fonctions d’un comptable diffèrent selon son entreprise (PME, grandes entreprises, cabinets d’expertise…)

  • Multitâches en PME (service de comptabilité, écriture comptable, journal comptable, bilan comptable)

Dans les petites entreprises, le comptable agit sur tous les fronts. Il enregistre quotidiennement les opérations comptables. Il assure la préparation de la clôture des comptes annuels, examinés par l’expert-comptable et validés par le commissaire aux comptes. Il établit les fiches de paie, les contrats de travail, les déclarations sociales et fiscales, etc.

  • Spécialisé dans les grandes entreprises

En grande entreprise, les comptables clients, les comptables paie et les comptables fournisseurs épaulent le chef comptable. Selon leur spécialité, ils se chargent du traitement des factures fournisseurs ou clients, de la gestion de la paie ou de la mise en place des tableaux de bord.

  • Assistant d’experts

Dans les cabinets d’expertise comptable, le comptable agit en qualité de collaborateur, et s’occupe des divers dossiers d’entreprise. Sous la responsabilité d’un expert-comptable, il gère la comptabilité d’agriculteurs, de commerçants, d’artisans ou de libéraux. Il peut également assurer une fonction commerciale en s’occupant d’un portefeuille clients.

Expert-comptable : c’est quoi ?

Professionnel de la comptabilité et de la finance et membre de l’Ordre des experts-comptables, l’expert-comptable joue un rôle important auprès du chef d’entreprise. Ses fonctions sont variées, et se rapportent le plus souvent au counseling dans le domaine juridique ou de la fiscalité. Il accompagne les entrepreneurs dans leur prise de décisions stratégiques. Il se charge entre autres du suivi des comptes d’une société et effectue la clôture des bilans annuels.

Et le responsable comptable ?

Comme son nom l’indique, le chef comptable gère et supervise toutes les activités comptables d’une structure. Bras droit financier du Directeur Général, il est responsable de la bonne santé financière. Collaborant avec l’expert-comptable, il joue également un rôle d’intermédiaire avec le Commissaire aux comptes. Il veille à l’exécution des techniques et procédures, vérifie les écritures et examine les états financiers. Enfin, il remplit une fonction d’encadrement auprès de la comptabilité fournisseurs, clients et trésorerie, et manage son équipe de comptables.

Comment devenir comptable (formation, profil, compétence, etc.) ?

Études, formations, aptitudes professionnelles… voici les prérequis au poste de comptable.

Le métier de comptable nécessite un niveau de formation BAC+2/3 minimum. Les diplômes de niveau supérieur en comptabilité ou d’écoles de commerce sont particulièrement appréciés.

Les formations les plus prisées sur le marché du travail sont notamment le :

  • BTS Comptabilité Gestion (CG) ;
  • DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) ;
  • Diplôme de Comptabilité et de gestion (DCG) ;
  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (bac +5) : accédant aux postes à hautes responsabilités ;
  • Licence professionnelle métiers de la gestion et de la comptabilité : contrôle de gestion.

Le métier de comptable n’est pas accessible en sortie d’études. Une expérience d’au moins deux ans est nécessaire. Toutefois, ce poste reste accessible aux jeunes diplômés ayant passé des stages significatifs.

Professionnels en reconversion, demandeurs d’emploi ou étudiants en alternance, vous avez la possibilité d’accéder au poste de Comptable grâce à la formation en continu. Pour découvrir ce métier à votre rythme, First Education Online propose un panel de formations innovantes en collaboration avec les Grandes Écoles renommées, telles que l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours dispensés en ligne vous offrent l’opportunité d’appréhender les aspects de la gestion d’entreprise et de réussir votre réinsertion professionnelle. Par ailleurs, le groupe First Finance forme tous les ans plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été pensé pour aider un large public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise, dans ses besoins en compréhension et en actions, tant que le plan interne qu’externe.

Ce programme vous offre l’opportunité d’acquérir trois compétences majeures en finance d’entreprise :

Réaliser une analyse financière

  • Examiner et interpréter les documents financiers de l’entreprise tels que le compte de résultat, le bilan et le tableau de flux de trésorerie ;
  • Calculer et utiliser les indicateurs clés des équilibres financiers spécifiques à la profession ;
  • Formuler un diagnostic global pertinent concernant la situation financière de l’entreprise.

Évaluer une entreprise

  • Acquérir une connaissance approfondie des principales méthodes retenues par la profession dans le cadre d’une évaluation financière d’une entreprise ;
  • Sélectionner et adapter les techniques d’évaluation les plus appropriées en fonction des contextes spécifiques, tels que le secteur d’activité et la taille de l’entreprise ;

Prendre des décisions en matière d’investissement et de financement

  • Prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de financement en se basant sur des critères d’évaluation, à la fois quantitatifs et qualitatifs, utilisés dans le domaine professionnel ;
  • Évaluer l’impact des choix en matière d’investissement et de financement sur la situation financière globale de l’entreprise ;
  • Maîtriser les outils financiers liés à la finance durable dans le domaine de la gestion financière d’entreprise.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le programme ICCF2@HEC Paris contribue à développer trois compétences clés en matière de politique financière d’entreprise :

  • Gestion de la structure financière : comprendre l’équilibre du bilan, sélectionner les composantes clés du financement, choisir et gérer les sources de financement par la dette, et effectuer des ajustements stratégiques au passif ;
  • Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (« M&A ») : acquérir une compréhension approfondie des principes du M&A, choisir un processus de cession, maîtriser l’évaluation, la structuration et la négociation, ainsi que gestion des aspects liés aux offres publiques ;
  • Maîtrise de l’ingénierie financière associée aux opérations de haut de bilan : optimiser la structure interne du Groupe, explorer les opportunités offertes par le private equity, lever et rembourser du capital, optimiser la structure de l’actionnariat, réussir une introduction en bourse.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation en Finance de marché@ESCP Business School est une alliée pour acquérir les compétences clés en finance de marché, c’est-à-dire :

  • Comprendre le rôle de chaque intervenant sur les marchés financiers et être en mesure d’interagir de manière professionnelle avec chacun d’entre eux ;
  • Choisir les produits financiers les plus appropriés en comparant les caractéristiques des produits au comptant, des options et des dérivés fermes ;
  • Cerner les principes fondamentaux de la valorisation des différents instruments financiers ;
  • Évaluer les risques liés à l’évolution des produits financiers complexes et des marchés financiers associés ;
  • Comprendre la construction des produits structurés ;
  • Mettre en œuvre des opérations de couverture des risques à l’aide de produits dérivés fermes et conditionnels.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Chaque prestataire de services d’investissement est tenu de s’assurer que certaines fonctions détiennent un ensemble commun de compétences et de connaissances essentielles à la pratique de leur métier. Ces connaissances sont définies par des normes européennes et françaises dans le but de sauvegarder les intérêts des clients.
Depuis 2010, le groupe First Finance a certifié plus de 27 000 individus auprès de l’AMF. De plus, le groupe propose la certification AMF Finance Durable, indispensable pour les professionnels cherchant à acquérir une compréhension générale du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Cette certification permet en outre de saisir les concepts fondamentaux et de développer une vision claire des produits et des méthodologies utilisés. Une fois certifié, vous serez en mesure de recueillir les préférences des clients. Vous pourrez donc leur indiquer les produits adaptés à leurs besoins.

En savoir plus :

Les profils suivants peuvent prétendre au poste de Comptable :

  • Chargé de facturation clients ;
  • Assistant de gestion ;
  • Trésorier d’entreprise ;
  • Secrétaire comptable ;
  • Assistant comptable ;
  • Comptable auxiliaire.

Un bon comptable doit posséder certaines aptitudes professionnelles :

  • Curiosité intellectuelle ;
  • Autonomie ;
  • Ténacité ;
  • Résistance au stress ;
  • Parfaite organisation ;
  • Aisance relationnelle ;
  • Sens de l’éthique ;
  • Sens du client ;
  • Forte capacité de travail ;
  • Rigueur dans la collecte et le traitement des données.

Plusieurs qualités sont attendues d’un Comptable :

  • Esprit de synthèse et d’analyse ;
  • Discrétion ;
  • Rigueur et précision ;
  • Maîtrise de l’anglais.

Rémunération, marché de l’emploi ou évolution de carrière, voici toutes les caractéristiques du métier de Comptable.

Combien gagne un comptable ?

Le salaire d’un comptable varie selon son niveau d’expérience, la structure ou le cabinet d’expertise-comptable qui l’emploie et sa zone géographique.

Quel est le salaire mensuel d’un comptable ?

Le salaire d’un comptable se situe entre le SMIC et 3 500 euros brut par mois. En début de carrière, cette rémunération équivaut généralement au SMIC.

Quel est le salaire annuel d’un comptable ?

La rémunération brute annuelle d’un comptable junior s’élève à plus de 20 000 euros bruts par an. En fin de carrière, les comptables expérimentés peuvent percevoir jusqu’à 40 000 euros bruts par an.

 

Le marché du travail est particulièrement propice aux comptables. En effet, toutes les structures, petites ou grandes entreprises, sont soumises aux principes comptables. Les opportunités d’emploi sont de ce fait multiples.

Selon le CNOEC (Conseil national de l’Ordre des experts-comptables), près de 21 155 experts comptables sont actuellement recensés sur le territoire, avec 18 785 associations ou sociétés d’expertise comptable.

Depuis 2015, le nombre d’experts-comptables connaît une hausse de 10 %, en passant de 19 284 à 21 155.

 

Le secteur de la comptabilité propose de belles perspectives de carrière pour les comptables souhaitant évoluer dans leur métier. Les postes envisageables sont notamment :

  • Responsable comptable ou chef comptable ;
  • Expert-comptable ;
  • Directeur Administratif et Financier ;
  • Commissaire aux comptes.

Avec une formation complémentaire, ce professionnel peut occuper le poste de contrôleur de gestion. D’autres opportunités sont également à envisager dans la fonction publique.