Responsable Administratif et Financier

Dans une PME, le métier d’un Responsable Administratif et Financier est proche de celui de Directeur Administratif et Financier. En grande entreprise, le RAF soutient le DAF dans la définition d’une politique financière efficace. Tour d’horizon.

  • 54 503 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 42 000 professionnels Responsables Administratif et Financier France, ref. LinkedIn
  • 3 329 postes M1205 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

C’est quoi un Responsable Administratif et Financier ?

Définition, autres appellations, champ d’intervention, voici tout ce qu’il faut connaître sur cette fonction.

Le Responsable Administratif et Financier occupe un poste clé, au centre des services administratifs et financiers d’une entreprise. Polyvalent, ce professionnel élabore, conduit et supervise la mise en œuvre de sa politique. En outre, il contrôle les outils dédiés à sa gestion administrative et financière. Dans son périmètre, il peut être amené à définir la stratégie de l’entité et à assurer la gestion des ressources humaines.

Le RAF est également connu sous le nom de Directeur Administratif et Financier (DAF), Directeur de l’Administration Comptable et de Gestion, Directeur Financier ou Gestionnaire administratif et financier. En anglais, il est dénommé Financial and Administrative Manager.

Le RAF exerce généralement dans une ETI de « petite taille » ou en PME. Il peut également travailler dans une grande ou moyenne entreprise. Dans ces secteurs, il est rattaché à la direction générale et collabore avec différents services (ressources humaines, commissaires aux comptes, analyste financier…). Ce professionnel est en outre sollicité dans le service public comme les collectivités territoriales ou les entreprises publiques.

Métier du même domaine d’expertise

Les fonctions proches du Responsable Administratif et Financier sont les suivants :

  • Agent Administratif ;
  • Administrateur des ventes ;
  • Chef des services généraux ;
  • Directeur Administratif ;
  • Directeur Administratif et Financier.

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Responsable Administratif et Financier ou Directeur Financier ?

Le RAF est l’un des acteurs-clés d’une entreprise. Généralement relié à la direction générale, il intègre le plus souvent le comité de direction. D’ailleurs, sa fonction est la plupart du temps pourvue par voie interne. Pluridisciplinaire, ce professionnel est aussi sollicité pour effectuer des activités de management de transition.

Quel est le travail d’un RAF

Cadre de son entreprise, le Responsable Administratif et Financier pilote la gestion administrative et financière d’une entreprise. Il assure la planification et la coordination des tâches administratives, financières et comptables de l’entité.

 

Garant de la transparence, de la pérennité financière et de la fiabilité des comptes, il conduit la politique de gestion financière. Ce professionnel veille également au bon respect des obligations administratives, légales et règlementaires. Aussi, il supervise la bonne exécution des procédures et de la stratégie définies.

Le RAF joue en outre un rôle de conseiller des dirigeants de l’entreprise et accompagne la direction dans les choix stratégiques. Il intervient notamment dans toutes les questions afférentes aux services fonctionnels de l’entité.

Quelles sont les missions d’un Responsable Administratif et Financier ?

Le Responsable Administratif et Financier porte plusieurs casquettes et remplit à cet effet de nombreuses fonctions. Son périmètre opérationnel varie selon la taille de son entreprise, son organisation ainsi que le niveau d’autonomie dont il bénéficie.

La Coordination des tâches administratives, consistant à :

  • La définition de la politique RH, l’animation du dialogue avec les IRP (instances représentatives du personnel) et son hiérarchique.
  • Préparation des réunions du comité de direction, élaboration des procès-verbaux.
  • Prise en charge des relations avec les experts (commissaires aux comptes, avocat, auditeur, expert-comptable), l’administration fiscale, des procédures de contentieux.
  • Supervision de la gestion RH : recrutement, contrats de travail, déclarations sociales, paies et indicateurs RH, absences, entretiens annuels, plan de formation
  • Suivi de la gestion des services généraux : contrats prestataires, sécurité, hygiène, équipements, fournitures assurances, travaux neufs.
  • Contrôle du service informatique : en définissant les besoins et les ressources, en conduisant les projets de déploiement et d’implantation.

Le suivi comptable et financier se traduit par :

  • La définition de la politique et stratégie financière, en particulier la politique de crédit, le contrôle de la conformité par rapport aux règles comptables internes et légales.
  • La conduite de la performance des services : dresser les tableaux de bord, inspecter périodiquement les indicateurs, examiner les écarts mensuels, contribuer à l’élaboration des budgets prévisionnels.
  • Le contrôle des flux de trésorerie quotidiens : actualiser les prévisionnels de trésorerie, gérer le patrimoine mobilier et immobilier, établir des plans de financement des investissements, gérer les relations avec les établissements bancaires.
  • Participation à la préparation des différentes situations comptables ainsi qu’aux clôtures de comptes, aux déclarations fiscales, à l’établissement des états financiers et leur consolidation.
  • Contrôle du bon respect des procédures d’exécution comptable.
  • Supervision de l’information financière et sa diffusion aux partenaires extérieurs.

Le management hiérarchique et transversal, notamment :

  • L’organisation et la répartition des tâches des collaborateurs dans leurs domaines respectifs : administration, comptabilité et finance, système d’information, ressources humaines.
  • La définition de leurs objectifs, l’évaluation de leurs performances, l’accompagnement des éventuelles montées en compétences.
  • Le respect de la conformité légale, réglementaire, fiscale de l’ensemble des processus.
  • La coordination des projets transversaux : l’actualisation du référentiel comptable, la formalisation des bonnes pratiques, l’amélioration de l’outil informatique.

Le conseil et l’appui technique, à travers :

  • Le compte-rendu périodique des besoins en fonds de roulement à l’intention de la direction.
  • L’élaboration de recommandations aux managers et à la direction sur ses stratégies financières.
  • Le management des missions ponctuelles d’analyse des coûts et d’audit interne.
  • La supervision des budgets prévisionnels de la direction, la définition de solutions appropriées.

Voici quelques tâches éventuelles qui incombent également au RAF :

  • Conduite des entretiens annuels ;
  • Présence aux réunions du comité de direction ;
  • Contrôle du suivi de la gestion industrielle ;
  • Réalisation des simulations budgétaires et stratégiques associées aux projets d’investissements ;
  • Supervision des différentes missions d’audit interne.

La Coordination des tâches administratives, consistant à :

  • La définition de la politique RH, l’animation du dialogue avec les IRP (instances représentatives du personnel) et son hiérarchique.
  • Préparation des réunions du comité de direction, élaboration des procès-verbaux.
  • Prise en charge des relations avec les experts (commissaires aux comptes, avocat, auditeur, expert-comptable), l’administration fiscale, des procédures de contentieux.
  • Supervision de la gestion RH : recrutement, contrats de travail, déclarations sociales, paies et indicateurs RH, absences, entretiens annuels, plan de formation
  • Suivi de la gestion des services généraux : contrats prestataires, sécurité, hygiène, équipements, fournitures assurances, travaux neufs.
  • Contrôle du service informatique : en définissant les besoins et les ressources, en conduisant les projets de déploiement et d’implantation.

Le suivi comptable et financier se traduit par :

  • La définition de la politique et stratégie financière, en particulier la politique de crédit, le contrôle de la conformité par rapport aux règles comptables internes et légales.
  • La conduite de la performance des services : dresser les tableaux de bord, inspecter périodiquement les indicateurs, examiner les écarts mensuels, contribuer à l’élaboration des budgets prévisionnels.
  • Le contrôle des flux de trésorerie quotidiens : actualiser les prévisionnels de trésorerie, gérer le patrimoine mobilier et immobilier, établir des plans de financement des investissements, gérer les relations avec les établissements bancaires.
  • Participation à la préparation des différentes situations comptables ainsi qu’aux clôtures de comptes, aux déclarations fiscales, à l’établissement des états financiers et leur consolidation.
  • Contrôle du bon respect des procédures d’exécution comptable.
  • Supervision de l’information financière et sa diffusion aux partenaires extérieurs.

Le management hiérarchique et transversal, notamment :

  • L’organisation et la répartition des tâches des collaborateurs dans leurs domaines respectifs : administration, comptabilité et finance, système d’information, ressources humaines.
  • La définition de leurs objectifs, l’évaluation de leurs performances, l’accompagnement des éventuelles montées en compétences.
  • Le respect de la conformité légale, réglementaire, fiscale de l’ensemble des processus.
  • La coordination des projets transversaux : l’actualisation du référentiel comptable, la formalisation des bonnes pratiques, l’amélioration de l’outil informatique.

Le conseil et l’appui technique, à travers :

  • Le compte-rendu périodique des besoins en fonds de roulement à l’intention de la direction.
  • L’élaboration de recommandations aux managers et à la direction sur ses stratégies financières.
  • Le management des missions ponctuelles d’analyse des coûts et d’audit interne.
  • La supervision des budgets prévisionnels de la direction, la définition de solutions appropriées.

Voici quelques tâches éventuelles qui incombent également au RAF :

  • Conduite des entretiens annuels ;
  • Présence aux réunions du comité de direction ;
  • Contrôle du suivi de la gestion industrielle ;
  • Réalisation des simulations budgétaires et stratégiques associées aux projets d’investissements ;
  • Supervision des différentes missions d’audit interne.

Comment devenir Responsable Administratif et Financier ?

Le poste de Responsable Administratif et Financier exige un certain niveau d’études et des qualités appropriées.

Le poste de Responsable Administratif et Financier nécessite un niveau de formation d’au moins BAC+5, assorti de cinq années d’expérience en comptabilité, audit comptable et contrôle de gestion. Le master en sciences économiques, en finance d’entreprise ou en études comptables est l’idéal pour cette qualification.

Voici les diplômes et formations requis pour un Responsable Administratif et Financier :

  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) ;
  • Master spécialisé finance ou CCA (comptabilité, contrôle, audit) ;
  • Diplômes universitaires en sciences de gestion avec option audit/comptabilité/contrôle/ingénierie/financière/fiscalité.

Le métier de Responsable Administratif et Financier n’est pas accessible en sortie d’études. Les entreprises exigent un certain nombre d’années d’expérience pour ce poste stratégique. Au préalable, les jeunes diplômés doivent justifier de plusieurs années dans des cabinets comptables ou de gestion en tant qu’auditeur ou cadre financier.

Demandeurs d’emploi ou professionnels en phase de reconversion, la formation en continu reste la plus avantageuse pour accéder au poste de RAF. Elle vise à accroître vos performances et compétences dans un emploi du temps souple. Pour découvrir ce métier et acquérir les compétences nécessaires, First Education Online propose plusieurs formations innovantes en partenariat avec les Grandes Écoles renommées, telles que l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours prodigués ligne vous offrent l’opportunité de maîtriser les aspects de la finance et la gestion d’entreprise et de mener à bien votre réinsertion professionnelle. Le groupe First Finance forme également plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été conçu pour répondre aux exigences de compréhension et d’action d’un éventail de public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise, tant sur le plan interne qu’externe.

En suivant le programme ICCF@HEC Paris, vous développerez trois principales compétences en finance d’entreprise :

Évaluer une entreprise

  •   Maîtriser les principales méthodes utilisées par le métier pour évaluer financièrement une structure ;
  •   Sélectionner et adapter les méthodes d’évaluation les plus pertinentes selon les cas rencontrés : taille de l’entreprise, type de secteur…

Mener une analyse financière

  •   Réviser et approfondir les documents traitant de la santé financière de l’entreprise (compte de résultat, bilan, tableau de flux) ;
  •   Calculer et utiliser les indicateurs clés des équilibres financiers de la société reconnus par la profession ;
  •   Établir un diagnostic global pertinent quant à la situation financière des entreprises.

Prendre des décisions d’investissement et de financement

  •   Prendre des stratégies d’investissement et de financement sur la base de critères de jugement qualitatifs et quantitatifs reconnus par le métier ;
  •   Maîtriser les outils du financier d’entreprise en termes de finance durable ;
  •   Évaluer la portée des choix d’investissement et de financement sur les finances de l’entreprise.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris permet d’assimiler trois compétences essentielles en politique financière d’entreprise :

Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (M&A)

  •   Appréhension des fondements du M&A ;
  •   Sélection d’un processus de cession ;
  •   Valorisation, structuration, négociation et maîtrise des offres publiques.

Gestion de la structure financière

  •   Sélection et gestion des financements en dette, « restructuration » du passif ;
  •   Compréhension de l’équilibre du bilan et sélection des principales composantes de financement.

Ingénierie financière liée aux opérations de haut de bilan

  •   Optimisation de la structure de l’actionnariat ;
  •   Levée et restitution de capital ;
  •   Réussite de l’introduction en bourse ;
  •   Recours au private equity.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation Finance de Marché@ESCP Business School est une alliée pour développer les compétences fondamentales en finance de marché, notamment :

  •   Appréciation des risques liés aux produits financiers complexes et des marchés financiers correspondants ;
  •   Compréhension de la construction des produits structurés ;
  •   Identification du rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et interaction professionnelle ;
  •   Mise en œuvre d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels ;
  •   Sélection des produits financiers sur la base des caractéristiques des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  •   Connaissance approfondie des fondamentaux de valorisation des instruments financiers.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Les certifications AMF et AMF Finance Durable sont indispensables à tout prestataire de services d’investissement. Elles assurent que certaines fonctions possèdent un ensemble commun de compétences conformes aux normes européennes et françaises. Cela permet de protéger les intérêts des clients.
Le groupe First Finance a certifié plus de 27 000 individus à l’AMF depuis 2010.
Outre la certification AMF, le groupe délivre également la certification AMF Finance Durable, utile aux professionnels qui souhaitent développer une culture globale du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Ces connaissances facilitent également la compréhension des concepts essentiels, et l’obtention d’une grille de lecture dédiée aux produits et méthodologies utilisés.
Une fois certifié, vous serez capable de recueillir les préférences de vos clients et de leur proposer en retour des produits en accord avec leurs besoins.

En savoir plus :

Les profils suivants peuvent prétendre au poste de RAF :

  • Contrôleur interne ;
  • Responsable comptable ;
  • Contrôleur de gestion.

Plusieurs aptitudes professionnelles sont attendues d’un Responsable Administratif et Financier :

  • Vision stratégique ;
  • Capacités managériales ;
  • Polyvalence ;
  • Rigueur et organisation ;
  • Sens de la communication et de l’écoute ;
  • Anticipation ;
  • Réactivité ;
  • Force de proposition ;
  • Forte capacité de travail ;
  • Force de proposition ;
  • Esprit d’analyse et de synthèse ;
  • Travail en mode projet.

Un bon Responsable Administratif et Financier doit posséder les qualités suivantes :

  • Bon relationnel ;
  • Esprit d’initiative ;
  • Précision et subtilité ;
  • Capacité d’écoute, de communication et d’analyse ;
  • Négociateur ;
  • Rigueur et autonomie ;
  • Maîtrise de l’anglais.

Salaire, part de marché ou perspectives d’évolution, voici toutes les caractéristiques du métier d’auditeur.

Combien gagne un Responsable Administratif et Financier ?

La rémunération d’un RAF peut évoluer selon plusieurs paramètres : la taille de son entreprise, son lieu de travail et son niveau d’expérience.

Quel est le salaire mensuel d’un Responsable Administratif et Financier ?

Un RAF junior touche entre 3 600 et 4 500 euros brut par mois. Entre 3 et 5 ans, ce responsable gagne environ 4 500 à 5 400 euros brut par mois.

Quel est le salaire annuel d’un RAF ?

Selon les chiffres recueillis par les cabinets de recrutement pour l’année 2022, le revenu minimum d’un RAF en début de carrière, en région parisienne :

  • Avec une expérience professionnelle située entre 0 et 3 ans : se situe à environ 45 000 euros brut par an ;
  • Avec les années, soit un minimum de 10 ans d’expérience, ce salaire peut atteindre la barre des 80 000 euros bruts.

Le monde de la finance, notamment les postes de directeurs financiers ou responsables financiers, est en plein essor. Il affiche un véritable dynamisme, avec une rémunération en hausse, allant jusqu’à 80 000 euros brut par an, comparée à celle des années précédentes pour les RAF. Ce chiffre occupe d’ailleurs la troisième place du classement des revenus.

En France, le nombre de Responsables financiers s’élève aujourd’hui à environ 40 000 salariés.

 

Le métier de Responsable Administratif et Financier s’envisage généralement en deuxième plan de carrière après de nombreuses années en tant que service administratif, de comptabilité et de gestion. Cette évolution est souvent observée dans les PME, les collectivités territoriales, mais reste également possible dans les cabinets d’audit comptable ou financier.

Fort de son expérience, un RAF peut accéder au poste de :

  • Directeur de start-up ;
  • Responsable du contrôle de gestion ;
  • Directeur Administratif et Financier ;
  • Directeur financier d’une grande entreprise ;
  • Directeur comptable ;
  • Directeur de site.

La mobilité d’une structure à une autre, ou d’une administration à une autre, constitue en outre une option. Le RAF peut par exemple postuler dans des sociétés de taille plus importante, à l’instar des grands groupes locaux ou internationaux.

Caractéristiques du métier de Responsable Administratif et Financier : salaire, marché de l’emploi, évolution…

Voici toutes les informations à connaître sur le revenu mensuel et les perspectives d’évolution du poste de Responsable Administratif et Financier.

La rémunération d’un RAF peut évoluer selon plusieurs paramètres : la taille de son entreprise, son lieu de travail et son niveau d’expérience.

Un RAF junior touche entre 3 600 et 4 500 euros brut par mois. Entre 3 et 5 ans, ce responsable gagne environ 4 500 à 5 400 euros brut par mois.

Selon les chiffres recueillis par les cabinets de recrutement pour l’année 2022, le revenu minimum d’un RAF en début de carrière, en région parisienne :

  • Avec une expérience professionnelle située entre 0 et 3 ans : se situe à environ 45 000 euros brut par an ;
  • Avec les années, soit un minimum de 10 ans d’expérience, ce salaire peut atteindre la barre des 80 000 euros bruts.

Le monde de la finance, notamment les postes de directeurs financiers ou responsables financiers, est en plein essor. Il affiche un véritable dynamisme, avec une rémunération en hausse, allant jusqu’à 80 000 euros brut par an, comparée à celle des années précédentes pour les RAF. Ce chiffre occupe d’ailleurs la troisième place du classement des revenus.

Adapté aux personnes en situation de handicap