Directeur de filiale

Le Directeur de filiale assure l’implantation de son entreprise dans un autre secteur géographique. Ce poste à hautes responsabilités nécessite un goût du challenge, une bonne gestion du stress et un investissement sans faille. Décryptage.

  • 88 000 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 30 000 professionnels Directeurs de filiales France, ref. LinkedIn
  • 1 610 postes M1301 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

Qu’est-ce qu’un Directeur de filiale ?

Définitions, autres appellations, métiers similaires, voici les essentiels à retenir sur cette profession.

Chaque entreprise naissante cherche à se déployer sur le territoire, puis à l’international. Représentant la maison-mère, le directeur de filiale est en charge de conquérir de nouveaux marchés et de s’implanter dans la région ou un pays donné. Il a pour objectif de développer, animer et gérer une agence ou un nouveau point de vente de son enseigne. Ce professionnel établit l’organisation de sa filiale, puis forme et mobilise ses commerciaux.

Selon les langues et les régions, le Directeur de filiales est connu sous plusieurs appellations. En anglais, il est appelé Business Units ou Business Unit Manager. En français, il est aussi appelé Directeur de division, Directeur des opérations, Directeur d’Activité, Responsable d’Agence, Responsables des filiales étrangères ou Directeur d’Agence.

Tous les secteurs d’activité et toutes les structures d’envergure nationale sollicitent les services d’un Directeur de filiale. Il peut exercer dans les entreprises individuelles de transformation, de production, de commerce, en l’occurrence la grande distribution, ou dans les PME/PMI.

Le métier de Directeur de filiale intègre le domaine de la finance. Voici les postes qui s’en rapprochent :

  •  Account Manager ;
  •  Agent commercial ;
  •  Attaché commercial ;
  •  Chargé d’affaires ;
  •  Chargé d’affaires en industrie.

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Directeur de filiales/ d’établissements ?

Les responsabilités d’un Directeur de filiale dépendent de la taille de l’unité et du volume de personnel à encadrer. À cela s’ajoute le contexte technique et organisationnel de la société à gérer.

Quelles sont les tâches d’un Directeur de filiales/ des opérations ?

Le quotidien d’un Directeur de filiales consiste entre autres à :

  •  Définir le marché ciblé ainsi que les produits et/ou les services fournis ;
  •  Développer des partenariats et collaborations avec des professionnels locaux afin d’assurer la croissance de la filiale ;
  •  Dynamiser et manager l’ensemble des collaborateurs ;
  •  Négocier avec des prestataires extérieurs ;
  •  Gérer et contrôler son équipe commerciale suivant la demande locale ;
  •  Concevoir et mettre en place des outils de reporting pour évaluer la rentabilité de l’unité ;
  •  Gérer les dépenses de fonctionnement et d’investissement ;
  • Réaliser une veille active des sociétés concurrentes ainsi que des différentes règlementations locales, permettant ainsi de prévoir les évolutions du marché ;
  • Examiner la dimension concurrentielle du marché, évaluer les risques et les opportunités ;
  • Transformer les orientations stratégiques de la direction en propositions d’actions ;
  •  Déterminer une offre de marché, produits et services associés ainsi qu’un positionnement marketing ;
  •  Établir des indicateurs d’évaluation des activités ;
  •  Conduire le plan d’action marketing ;
  •  Contrôler le suivi administratif des diverses activités de son unité ;
  •  Définir un budget et l’appliquer (suivi des enveloppes, contrôle des coûts, etc.) ;
  •  Évaluer sa profitabilité, ses besoins d’investissement et sa rentabilité ;
  •  Procéder à une veille permanente : administrative, juridique, technique, informatique, et maîtriser son marché (l’état de la concurrence et les différents acteurs).

Quel est le travail d’un Directeur de filiales à l'étranger ?

Le principal rôle d’un Directeur de filiales est l’atteinte des objectifs fixés par la société mère. Chef d’orchestre de son unité, son travail s’apparente à celui d’un directeur d’entreprise, mais à l’étranger. En qualité de gestionnaire de projet, il s’occupe de l’aspect financier, administratif et managérial de l’ouverture d’une filiale.

Le Directeur de filiales ou Business Units remplit trois grandes fonctions :

 

Définir et exécuter la stratégie générale de l’entreprise

Rattaché à la Direction Régionale, le Directeur de filiales à l’étranger est en charge d’appliquer la politique et stratégie commerciale de sa filiale. Il opère selon les orientations stratégiques de l’entreprise. Il conduit la réalisation des projets et des plans d’action et fournit des documents comptables à la direction générale.

Augmenter le portefeuille client et la performance de son unité

Le Directeur de filiales s’occupe de la gestion administrative, financière et budgétaire de son unité et définit une stratégie commerciale. Il évalue la performance du dispositif et met en place des mesures correctives, si besoin.
Responsable de la rentabilité financière de l’entité, il veille au respect des prix de revient et des marges, ainsi qu’à la prospection et au développement de la clientèle. Par ailleurs, il doit réaliser un reporting comptable de son secteur qu’il présentera ensuite à ses supérieurs, au siège social. Il est amené à proposer des axes d’amélioration en termes de performances commerciales. La production et la détermination des objectifs de vente figurent parmi ses attributions. Il en est de même pour l’élaboration du business plan. Celui-ci doit être adapté à la zone d’implantation de la filiale et aux spécificités de la région.

Gérer, contrôler et optimiser les moyens organisationnels, humains et techniques

Le Directeur de filiales supervise et manage toute l’équipe (commerciaux, agents de production, techniciens) à travers des entretiens annuels, des formations, ou des accompagnements. Il anticipe les éventuels risques (financiers, techniques, contractuels, juridiques, clients…) et met en œuvre des actions préventives et évolutives selon la politique RSE de la société.
Le Directeur de Business Units gère également le recrutement du personnel et définit les procédures de travail. Pour assurer la dynamique et la rentabilité de la filiale, il est en charge du développement des compétences.

Le Directeur de Business Units gère également le recrutement du personnel et définit les procédures de travail. Pour assurer la dynamique et la rentabilité de la filiale, il est en charge du développement des compétences.

Définir et exécuter la stratégie générale de l’entreprise

Rattaché à la Direction Régionale, le Directeur de filiales à l’étranger est en charge d’appliquer la politique et stratégie commerciale de sa filiale. Il opère selon les orientations stratégiques de l’entreprise. Il conduit la réalisation des projets et des plans d’action et fournit des documents comptables à la direction générale.

Augmenter le portefeuille client et la performance de son unité

Le Directeur de filiales s’occupe de la gestion administrative, financière et budgétaire de son unité et définit une stratégie commerciale. Il évalue la performance du dispositif et met en place des mesures correctives, si besoin.
Responsable de la rentabilité financière de l’entité, il veille au respect des prix de revient et des marges, ainsi qu’à la prospection et au développement de la clientèle. Par ailleurs, il doit réaliser un reporting comptable de son secteur qu’il présentera ensuite à ses supérieurs, au siège social. Il est amené à proposer des axes d’amélioration en termes de performances commerciales. La production et la détermination des objectifs de vente figurent parmi ses attributions. Il en est de même pour l’élaboration du business plan. Celui-ci doit être adapté à la zone d’implantation de la filiale et aux spécificités de la région.

Gérer, contrôler et optimiser les moyens organisationnels, humains et techniques

Le Directeur de filiales supervise et manage toute l’équipe (commerciaux, agents de production, techniciens) à travers des entretiens annuels, des formations, ou des accompagnements. Il anticipe les éventuels risques (financiers, techniques, contractuels, juridiques, clients…) et met en œuvre des actions préventives et évolutives selon la politique RSE de la société.
Le Directeur de Business Units gère également le recrutement du personnel et définit les procédures de travail. Pour assurer la dynamique et la rentabilité de la filiale, il est en charge du développement des compétences.

Le Directeur de Business Units gère également le recrutement du personnel et définit les procédures de travail. Pour assurer la dynamique et la rentabilité de la filiale, il est en charge du développement des compétences.

Comment devenir Directeur de filiale ?

Le poste de Directeur de filiale exige un certain niveau d’études et des qualités appropriées.

Études, formations, aptitudes professionnelles… voici tous les prérequis au poste de Directeur de filiales.

Le métier de Responsable de filiales nécessite des études supérieures dans le domaine du management ou du commerce. En ce sens, les profils BAC+5 en gestion et commerce sont les plus recherchés. Néanmoins, ce poste reste accessible aux chefs de secteur, commerciaux ou attachés commerciaux, ayant un niveau d’études BAC+3 et plusieurs années d’expérience.

Le métier de Directeur de filiales nécessite de grandes compétences commerciales.

Voici les différentes formations possibles pour ce poste :

Niveau BAC+2/3

  •  BTS Management commercial opérationnel ;
  •  Licence professionnelle en commerce, gestion et commerce, management et marketing, droit, économie… ;
  •  Bachelors : Responsable de centre de profit en distribution…Responsable de projet et développement d’activités, Management, Entrepreneuriat, Gestion, Distrimanager.

Niveau BAC+ 5

  •  Diplôme d’écoles d’ingénieurs ;
  •  Diplôme d’école de commerce ;
  •  Master spécialisé en Gestion d’entreprise, Finance, Commerce, Management, Marketing et commerce, Audit, Manager de la stratégie et de la performance commerciale, distribution achats, Management du commerce et de la distribution…

Le poste de Directeur de filiales n’est pas directement accessible à la sortie des études. Une solide expérience de trois années est généralement requise dans le domaine managérial et/ou commercial. Toutefois, la promotion interne reste envisageable.

La formation en ligne est à privilégier pour les professionnels en reconversion professionnelle ou les demandeurs d’emploi désireux d’accéder au poste de Directeur de filiales. Proposant un emploi du temps souple, elle permet de monter en compétences selon votre propre rythme et d’intégrer rapidement l’univers du travail.

First Education Online propose diverses formations innovantes en collaboration avec les Grandes Écoles renommées, telles que l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours en ligne vous offrent l’opportunité de maîtriser les aspects de la gestion et la finance d’entreprise et de mener à bien votre réorientation professionnelle. Chaque année, le groupe First Finance forme également plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été élaboré pour répondre aux besoins de compréhension et d’action d’un large public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise, que ce soit d’un point de vue interne ou externe.

Ce programme vous offre l’opportunité de vous familiariser avec trois des compétences essentielles en finance d’entreprise :

Évaluation d’une entreprise

  •   Maîtrise des principales méthodes reconnues pour évaluer financièrement une entreprise ;
  •   Choix et adaptation des techniques d’évaluation en fonction des cas rencontrés (secteur, taille d’entreprise, etc.).

Analyse financière

  •   Révision et étude approfondie des documents financiers de l’entreprise (bilan, compte de résultat, tableau de flux) ;
  •   Calcul et mise en œuvre des indicateurs clés des équilibres financiers utilisés par la profession ;
  •   Analyse globale des finances des entreprises.

Prise de décisions d’investissement et de financement

  •   Décisions basées sur des critères de jugement, quantitatifs et qualitatifs, utilisés par le métier ;
  •   Mesure de l’impact des choix sur la situation financière de l’entreprise ;
  •   Maîtrise des outils financiers liés à la finance durable.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris permet d’avoir trois compétences requises en politique financière d’entreprise :

Gestion de la structure financière :

  •   Maîtriser l’équilibre du bilan et sélectionner les principaux éléments de son financement ;
  •   Choisir et gérer les financements en dette ;
  •   Restructurer son passif.

Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (“M&A”) :

  •   Appréhender les fondements du M&A ;
  •   Sélectionner un processus de cession ;
  •   Être capable de négocier, de valoriser, de structurer les offres publiques, etc.

Maîtrise de l’ingénierie financière associée aux opérations de haut de bilan :

  •   Lever et rendre du capital ;
  •   Améliorer la structure de l’actionnariat ;
  •   Optimiser la structure interne de son groupe ;
  •   Exploiter le potentiel du private equity ;
  •   Effectuer une introduction en bourse réussie.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation Finance de Marché@ESCP Business School vous offre l’opportunité de disposer des connaissances nécessaires en matière de finance de marché :

  •   Identification du rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et interaction professionnelle ;
  •   Maîtrise des bases de la valorisation des instruments financiers ;
  •   Sélection des produits financiers adaptés aux spécificités des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  •   Compréhension de la construction des produits structurés ;
  •   Appréciation des risques liés au développement des produits financiers complexes et des marchés financiers liés ;
  •   Mise en œuvre d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Tout prestataire de services d’investissement a l’obligation de s’assurer que certaines fonctions jouissent d’un ensemble commun de compétences et de connaissances nécessaires à l’exercice de leur profession. Protégeant les intérêts des clients, ces compétences sont encadrées par des normes européennes et françaises.

Depuis 2010, le groupe First Finance a certifié 27 000 personnes et plus à l’AMF. De plus, le groupe propose la certification AMF Finance, dédiée aux professionnels souhaitant bénéficier de connaissances générales sur le cadre institutionnel et économique du monde de la finance durable. Ces connaissances constituent en outre des alliées pour appréhender les concepts essentiels et disposer d’une grille de lecture des méthodologies et produits utilisés.

Après l’obtention de la certification, vous serez capable de décrypter les préférences des clients et de leur proposer des produits en phase avec leurs besoins.

En savoir plus :

Le poste de Directeur de filiales requiert plusieurs aptitudes professionnelles, dont :

  •  Sens de l’écoute des besoins ;
  •  Appétence commerciale ;
  •  Pédagogie ;
  •  Esprit de synthèse et d’analyse ;
  •  Capacité de questionnement ;
  •  Force de conviction et de proposition ;
  •  Force de proposition ;
  •  Capacité à déléguer ;
  •  Sens du service ;
  •  Capacité à prioriser ;
  •  Capacité rédactionnelle ;
  •  Connaissances en gestion des ressources humaines ;
  •  Bonne connaissance de l’anglais et de la culture locale.

Les qualités suivantes sont attendues d’un bon Directeur de filiales :

  •  Rigueur et sens de l’organisation ;
  •  Ténacité ;
  •  Capacités managériales ;
  •  Disponibilité et mobilité ;
  •  Aisance relationnelle ;
  •  Réactivité et facilité d’adaptation ;
  •  Résistance au stress ;
  •  Preuve de souplesse ;
  •  Maîtrise de soi ;
  •  Sens de la négociation.

Salaire, état du marché ou perspectives d’évolution, voici toutes les caractéristiques de ce poste :

Combien gagne un Directeur de filiales ?

Le salaire d’un Directeur de filiales est soumis à plusieurs variables, dont son niveau d’expérience, l’importance stratégique de sa filiale ainsi que la région d’implantation.

L’entreprise qui l’emploie, notamment sa taille et sa bonne santé financière, dispose d’un impact important sur le revenu proposé. Au premier rang des éléments clés pour statuer sur le niveau de revenu figure le secteur précis du poste. Ensuite viennent la taille de l’unité, le nombre de salariés ainsi que le chiffre d’affaires généré. D’autre part, l’ampleur des responsabilités ainsi que la spécialisation sectorielle du Responsable joueront également sur la fiche de salaire.

Des parts variables et des avantages en nature étoffent généralement le package global de revenus, suivant les objectifs fixés au mois, au trimestre, ou encore à l’année. Des systèmes de bonus peuvent en outre être activés.

Certaines structures peuvent même proposer une participation aux bénéfices ou des intéressements.

Quel est le salaire mensuel d’un Directeur des opérations ?

En début de carrière, un Directeur de filiales ou de division touche aux environs de 5 000 euros brut par mois.

Les plus expérimentés peuvent espérer gagner jusqu’à 8 000, voire 10 000 euros brut par mois.

Quel est le salaire annuel d’un Directeur de filiales ?

Un Directeur de filiales perçoit jusqu’à 60 000 euros bruts, voire 80 000 euros brut par an.

Le métier de Directeur Business Units est en plein essor. En effet, tous les secteurs et entreprises d’envergure nationale sollicitent les services de ce professionnel du déploiement. Il s’agit entre autres de la banque/assurances, l’informatique, l’agroalimentaire, la distribution, etc.

Avec un bagage de plusieurs années, un Directeur de filiales peut envisager d’occuper la direction d’une entreprise de type PME ou TPE, dans le secteur de son choix. Certains professionnels sont également tentés par le poste de consultant sur des missions de développement commercial auprès de diverses entreprises.

Voici les évolutions professionnelles (P+1) du Directeur de filiales :

  •  Directeur général ;
  •  Consultant en management d’entreprise ;
  •  Responsable d’agence commerciale ;
  •  Directeur commercial et marketing.