Directeur d’agence bancaire

À la fois manager commercial et animateur d’équipe, le Directeur d’agence bancaire est souvent assimilé à un patron de petite entreprise. Pilotant une équipe pluridisciplinaire, il est garant du bon développement de l’agence.

  • 53 412 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 10 000 professionnels Directeurs d’agence bancaire France, ref. LinkedIn
  • 3 535 postes M1204 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

Qu’est-ce qu’un directeur d’agence bancaire ?

Premier responsable de son entité, le Directeur d’agence bancaire porte plusieurs casquettes : dirigeant, gestionnaire, encadreur et représentant. En qualité de manager, il veille à l’épanouissement de son équipe et à la satisfaction de ses clients.

Les Responsables d’agence se trouvent au cœur de l’activité des plus importants groupes bancaires. Travaillant dans une filiale, ils doivent assurer la bonne marche de leur unité. Ce poste exige une grande connaissance de l’univers bancaire, car il gère l’ensemble des activités de la banque.
Sur tous les fronts, le Directeur d’agence a en charge la gestion des dossiers de sa clientèle, la performance de son agence et la supervision du personnel. En d’autres termes, il assure la supervision d’une équipe de commerciaux et de conseillers. En étroite collaboration avec le siège social, il est également chargé de définir les objectifs commerciaux. De plus, il endosse la responsabilité des résultats. En somme, sa fonction consiste à développer et gérer l’activité commerciale de la banque à sa charge et à gérer son équipe.
Le Directeur d’agence peut en outre assurer la direction d’une autre agence de taille plus importante ou même diriger plusieurs succursales d’un même secteur.
Pour mener à bien sa mission, ce professionnel doit afficher des qualités commerciales et managériales affirmées. Il doit se montrer disponible pour le personnel de son agence et sa clientèle. Dans le cadre de ses activités, il effectue des déplacements réguliers pour des conférences, des réunions ou pour gérer un service client à l’extérieur. Ses responsabilités impliquent souvent des horaires irréguliers.

Voici ses autres intitulés :

  •   Directeur de caisse bancaire
  •   Responsable d’agence bancaire
  •   Responsable d’agence courtage
  •   Responsable réseau bancaire
  •   Directeur d’agence courtage

Comme son nom l’indique, un Directeur d’agence officie dans des entités bancaires qu’il pilote.

Voici les emplois proches de cette profession :

  •   Chargé de clientèle
  •   Conseiller bancaire
  •   Gérant de portefeuille financier
  •   Analyste de crédits
  •   Économiste de marché
  •   Chargé d’affaires entreprises

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Directeur d'agence bancaire ?

À fois financier, commercial et manager, le Directeur d’agence assume plusieurs responsabilités. Tout en diplomatie, il doit réduire les risques financiers et augmenter le chiffre d’affaires. Acteur clé de la banque, il est responsable de ses collaborateurs et de l’atteinte des objectifs commerciaux fixés par le siège.

Quel est le travail d’un Directeur d’agence bancaire ?

Le Directeur d’agence a pour principale fonction la gestion et le développement de l’activité commerciale d’une entité bancaire. Manager d’une équipe de conseillers et de commerciaux, il garantit la performance du service dédié à la clientèle. Il contrôle régulièrement les tendances de la structure dont il a la charge. De plus, il prend en charge l’aspect comptable et administratif de l’unité.
Le Responsable d’agence suit les objectifs commerciaux définis par la direction et présente régulièrement des comptes rendus de performance. Il met en avant les produits financiers conçus par la direction générale à travers différents supports : affiches, publicités, etc. Il accompagne les grands clients et assure la gestion de leur patrimoine. En outre, ce professionnel est le principal garant de tous les comptes (internes et externes) de la filiale. Il procède régulièrement à l’évaluation des risques financiers potentiels pouvant être encourus.

En somme, le Directeur d’agence remplit deux fonctions.
La première consiste en la définition et la mise en œuvre d’une stratégie commerciale sur la base du tissu économique local. En ce sens, il s’occupe de l’aménagement de son unité et organise des actions promotionnelles. Interlocuteur majeur de la clientèle, il rencontre les gros comptes (entreprises, institutions, etc.) sur le terrain et traite directement les requêtes particulières.
La seconde vise à gérer l’agence comme s’il s’agissait d’un centre de profit. En d’autres termes, il est responsable de la rentabilité des différentes opérations, du compte d’exploitation ainsi que de la qualité du service. En somme, il supervise quotidiennement la comptabilité interne afin de cerner son évolution et repérer les éventuels dérapages.

Quelles sont les tâches et missions d’un Directeur d’agence bancaire ?

Les fonctions d’un Directeur d’agence bancaire sont multidimensionnelles.

 

Le pilotage d’un centre de profit, incluant :

  • La gestion du compte d’exploitation de la banque en vue d’en améliorer sa rentabilité.
  • La supervision de la bonne exécution des actions commerciales et administratives.
  • Le respect de la réglementation bancaire juridique, sociale, fiscale, propre à son périmètre.
  • La rédaction des rapports d’activités et le reporting à la direction générale.

L’animation d’équipe et le développement commercial, c’est-à-dire :

  • La mise en place des orientations stratégiques de sa filiale.
  • La définition du plan de développement commercial dit « de proximité ».
  • La planification des opérations individuelles et collectives : prospection, conseil, promotion, publicité locale.
  • L’analyse des besoins clients et les recommandations de nouveaux produits et services bancaires.
  • La rencontre avec les partenaires économiques locaux et la gestion d’un portefeuille clientèle grands comptes.

Le suivi des risques bancaires et des relations clients, traduit par :

  • L’apport d’appui et de conseils techniques à l’équipe, notamment en cas de dossiers complexes, et la prise en charge des litiges potentiels.
  • La formation de l’équipe sur les nouveaux produits et la sensibilisation sur les changements réglementaires.
  • Le contrôle de la conformité des opérations aux consignes de sécurité et procédures internes et le suivi des risques potentiels.

La gestion du personnel, à travers :

  • La répartition des différentes tâches respectives, la coordination des activités internes et la gestion des plannings.
  • La définition des objectifs propres à chaque branche, le suivi des performances.
  • La gestion des promotions et l’allocation des primes.
  • L’analyse des besoins en formation et la conduite des entretiens d’évaluation.

Dans une agence avec un effectif plus important, le Directeur d’agence est souvent amené à manager des conseillers spécialisés. Ces derniers sont notamment en charge des clients professionnels BtoB, clients particuliers BtoC, de la gestion de fortune, etc.

En fonction de la zone de chalandise, ce responsable peut encadrer plusieurs agences disséminées dans différentes zones géographiques.

Le pilotage d’un centre de profit, incluant :

  • La gestion du compte d’exploitation de la banque en vue d’en améliorer sa rentabilité.
  • La supervision de la bonne exécution des actions commerciales et administratives.
  • Le respect de la réglementation bancaire juridique, sociale, fiscale, propre à son périmètre.
  • La rédaction des rapports d’activités et le reporting à la direction générale.

L’animation d’équipe et le développement commercial, c’est-à-dire :

  • La mise en place des orientations stratégiques de sa filiale.
  • La définition du plan de développement commercial dit « de proximité ».
  • La planification des opérations individuelles et collectives : prospection, conseil, promotion, publicité locale.
  • L’analyse des besoins clients et les recommandations de nouveaux produits et services bancaires.
  • La rencontre avec les partenaires économiques locaux et la gestion d’un portefeuille clientèle grands comptes.

Le suivi des risques bancaires et des relations clients, traduit par :

  • L’apport d’appui et de conseils techniques à l’équipe, notamment en cas de dossiers complexes, et la prise en charge des litiges potentiels.
  • La formation de l’équipe sur les nouveaux produits et la sensibilisation sur les changements réglementaires.
  • Le contrôle de la conformité des opérations aux consignes de sécurité et procédures internes et le suivi des risques potentiels.

La gestion du personnel, à travers :

  • La répartition des différentes tâches respectives, la coordination des activités internes et la gestion des plannings.
  • La définition des objectifs propres à chaque branche, le suivi des performances.
  • La gestion des promotions et l’allocation des primes.
  • L’analyse des besoins en formation et la conduite des entretiens d’évaluation.

Dans une agence avec un effectif plus important, le Directeur d’agence est souvent amené à manager des conseillers spécialisés. Ces derniers sont notamment en charge des clients professionnels BtoB, clients particuliers BtoC, de la gestion de fortune, etc.

En fonction de la zone de chalandise, ce responsable peut encadrer plusieurs agences disséminées dans différentes zones géographiques.

Comment devenir Directeur de la banque ?

Le poste de Directeur d’agence bancaire est généralement accessible par promotion interne après 10 ans d’expérience dans une institution de réseau. Toutefois, un certain niveau d’études est, au préalable, requis.

Pour exercer le métier de Directeur d’agence bancaire, il faut au moins un niveau de formation BAC+3/5 en banque finance ou d’école de commerce.

Voici des exemples de formation et diplômes envisageables pour ce poste :

BAC+3

  • Licence professionnelle assurance banque finance marchés pour devenir Chargé de clientèle

BAC + 5

  • Diplôme (MBA, Mastère, Magistère, MSc) d’école spécialisée en banque finance ou d’école de commerce
  • Master MBFA – monnaie banque finances assurances
    Plusieurs parcours : techniques bancaires et financières
  • Master droit bancaire et financier

BAC + 6

  • MS expert en banque et ingénierie financière
  • MS (Mastère Spécialisé) Finance

Le métier de Directeur d’agence bancaire n’est pas directement accessible à la sortie des études. Il nécessite plusieurs années d’expérience dans le secteur bancaire.

La formation en continu constitue en outre une valeur sûre pour acquérir les prérequis au poste de Directeur d’agence. Dispensé en ligne et dans un emploi du temps souple, ce mode d’apprentissage conjugue à la fois gain de temps et efficacité. Si vous êtes un professionnel en reconversion, ce mode d’apprentissage vous permet de monter rapidement en compétences.
Pour valider les prérequis au métier de Directeur d’agence bancaire, First Education Online propose des formations innovantes en partenariat avec les Grandes Écoles renommées, telles que l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours en ligne sont l’idéal pour cerner les différents aspects de la gestion et la finance d’entreprise. Chaque année, le groupe First Finance forme également plusieurs milliers de personnes à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été pensé pour satisfaire les besoins de compréhension et d’action d’un panel public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise, d’un point de vue interne comme externe.

Ce programme conduit à l’acquisition de trois compétences essentielles en finance d’entreprise, à savoir :

Analyse financière

  • Révision et analyse des pièces financières de l’entreprise (tableau de flux, bilan, compte de résultat) ;
  • Calcul et application des indicateurs clés des équilibres financiers utilisés par la profession ;
  • Analyse globale et pertinente des finances des entreprises.

Évaluation d’une société

  • Maîtrise des principales techniques utilisées par la profession pour évaluer financièrement une structure ;
  • Choix et adaptation des techniques d’évaluation les plus efficaces en fonction des cas rencontrés (secteurs, taille d’entreprises, etc.).

Prise de décisions d’investissement et de financement

  • Décisions basées sur des critères de jugement, quantitatifs et qualitatifs, reconnus par le métier ;
  • Analyse de la pertinence des choix d’investissement et de financement sur la santé financière de l’entreprise ;
  • Maîtrise des outils financiers associés à la finance durable.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris est un allié pour assimiler les trois principales compétences en politique financière d’entreprise :

Gestion de la structure financière

  • Choix et gestion des financements en dette ;
  • Compréhension de l’équilibre du bilan et sélection des principales composantes de financement ;
  • Restructuration du passif.

Ingénierie financière associée aux opérations de haut de bilan

  • Optimisation de la structure de l’actionnariat ;
  • Levée et restitution de capital ;
  • Réussite de l’introduction en bourse ;
  • Recours au private equity.

Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (M&A)

  • Compréhension des fondements du M&A ;
  • Maîtrise des offres publiques ;
  • Sélection d’un processus de cession, valorisation, structuration et négociation.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation Finance de Marché@ESCP Business School est un tremplin pour développer les compétences clés en finance de marché suivantes :

  • Maîtrise des fondamentaux de valorisation des instruments financiers ;
  • Compréhension du rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et capacité d’interaction professionnelle ;
  • Choix des produits financiers en confrontant les caractéristiques des produits cash, des options  et des dérivés fermes ;
  • Mise en place d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels ;
  • Compréhension de la structuration des produits structurés ;
  • Évaluation des risques applicables à l’évolution des produits financiers complexes et des marchés financiers correspondants.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Les certifications AMF et AMF Finance Durable sont indispensables à tout prestataire de services d’investissement. Elles assurent que certaines fonctions disposent d’un ensemble commun de compétences conformes aux normes européennes et françaises. Cette démarche vise à protéger les intérêts des clients.

Depuis 2010, le groupe First Finance a délivré plus de 27 000 certifications AMF, témoignant ainsi sa reconnaissance envers l’excellence dans l’univers financier. En outre, il propose la certification AMF Finance Durable, destinée aux professionnels souhaitant développer une connaissance approfondie du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Celle-ci offre notamment une vision claire sur les concepts fondamentaux, tout en fournissant une grille de lecture des produits et méthodologies utilisés.

Une fois certifié, vous serez en mesure de comprendre les préférences de vos clients et de leur fournir des produits en accord avec leurs besoins. Vous révèlerez ainsi votre capacité à allier expertise et sensibilité aux enjeux de la finance durable.

En savoir plus :

Voici les emplois qui conduisent à ce poste :

  •   Conseiller clientèle en banque
  •   Chargé de relation client
  •   Directeur adjoint d’agence
  •   Responsable centre de la relation client

Les recrutent attendent généralement les qualités suivantes d’un Directeur d’agence bancaire :

  •   Capacités managériales
  •   Polyvalence
  •   Fibre commerciale
  •   Organisation
  •   Sens du service
  •   Bon relationnel
  •   Bon négociant
  •   Tact et diplomatie

Voici les principales caractéristiques de ce profil dans les offres d’emploi.

Combien gagne un Responsable d’agence bancaire ?

Le salaire d’un Directeur d’agence dépend de la taille de la structure, son secteur d’activité et le niveau d’expérience.

Quel est le salaire mensuel d’un Directeur de la banque ?

Le Directeur d’agence bancaire touche un salaire à la hauteur de ses responsabilités. Il se compose notamment d’une part fixe motivante, assortie par plusieurs primes. Son revenu se situe à environ 3 000 euros bruts pour un jeune professionnel. Les cadres confirmés perçoivent en moyenne 6 000 euros bruts mensuels.

Quel est le salaire annuel d’un Directeur d’agence bancaire ?

Le salaire médian d’un Directeur d’agence bancaire s’élève à 40 000 euros bruts par an, dans le cas d’une petite agence.

Les indemnités constituent généralement 50 à 60 % de son revenu total. D’autres avantages en nature sont également proposés, pouvant inclure une voiture de fonction, un téléphone portable et un ordinateur personnel.

Ce secteur d’activités enregistre plusieurs débouchés. Il est possible de trouver rapidement un emploi de Directeur d’agence sur tout le territoire. En effet, les banques ont tendance à recruter massivement en prévision des nombreux départs à la retraite.

Selon l’Observatoire des métiers de la banque, les établissements financiers français ont recruté près de 42 300 salariés en 2018, une hausse constante depuis 5 an

 

L’un des plus grands atouts du milieu bancaire est sans conteste sa rapide évolution de carrière. En effet, les établissements financiers mettent à cœur à développer leur réseau d’agences afin de mieux fidéliser leurs clients.

Avec de l’expérience, un Directeur d’agence peut évoluer vers le poste de Responsable d’un secteur géographique et piloter plusieurs agences.

Caractéristiques du métier de Directeur d’agence bancaire : salaire, marché de l’emploi, évolution…

Voici toutes les informations à connaître sur le revenu mensuel et les perspectives d’évolution du poste de Directeur Administratif et Financier.

Le salaire d’un Directeur d’agence dépend de la taille de la structure, son secteur d’activité et le niveau d’expérience.

Le Directeur d’agence bancaire touche un salaire à la hauteur de ses responsabilités. Il se compose notamment d’une part fixe motivante, assortie par plusieurs primes. Son revenu se situe à environ 3 000 euros bruts pour un jeune professionnel. Les cadres confirmés perçoivent en moyenne 6 000 euros bruts mensuels.

Le salaire médian d’un Directeur d’agence bancaire s’élève à 40 000 euros bruts par an, dans le cas d’une petite agence.

Les indemnités constituent généralement 50 à 60 % de son revenu total. D’autres avantages en nature sont également proposés, pouvant inclure une voiture de fonction, un téléphone portable et un ordinateur personnel.

Ce secteur d’activités enregistre plusieurs débouchés. Il est possible de trouver rapidement un emploi de Directeur d’agence sur tout le territoire. En effet, les banques ont tendance à recruter massivement en prévision des nombreux départs à la retraite.

Selon l’Observatoire des métiers de la banque, les établissements financiers français ont recruté près de 42 300 salariés en 2018, une hausse constante depuis 5 an

Adapté aux personnes en situation de handicap