Conseiller financier

Le Conseiller financier conseille, fidélise et accompagne sa clientèle dans la gestion de leurs finances. Travaillant dans une banque de détails, il gère essentiellement le portefeuille de clients particuliers. Zoom sur ce métier.

  • 36 896 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 495 professionnels Conseillers Financiers France, ref. LinkedIn
  • 2 661 postes C1206 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

C’est quoi un Conseiller financier ?

Autrefois appelé banquier, le Conseiller financier joue un rôle central dans le secteur bancaire. Selon sa spécialisation, il peut intervenir auprès des particuliers ou des entreprises.
Ce professionnel est également connu sous l’appellation de Consultant financier et peut travailler pour son compte. Sa mission est généralement axée sur la gestion financière d’une structure.

Par définition, un Conseiller financier est un commercial dont la vocation est de dispenser des conseils sur des produits et services financiers. Expert dans son domaine, il oriente sa clientèle vers des solutions en phase avec leurs exigences : prévoyance sociale, crédits, investissements, assurance, etc. Ce professionnel peut également être chargé de la gestion de patrimoine

Voici ces autres intitulés :

  • Gestionnaire clientèle bancaire
  • Conseiller bancaire
  • Conseiller en banque
  • Gestionnaire clientèle bancaire

Selon le code ROME C1206, le métier de Conseiller financier s’exerce essentiellement dans les agences bancaires et les institutions financières. Cependant, certains peuvent travailler au domicile de leur client, au bureau ou encore chez eux.

Voici les autres métiers similaires dans la finance :

  • Responsable financier
  • Analyste financier
  • Credit manager
  • Trader
  • Consolideur
  • Directeur des finances
  • Ingénieur financier

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Conseiller financier (pour les particuliers) ?

La profession de Conseiller financier figure parmi les métiers d’accueil de la banque. Elle est considérée comme l’un des plus complexes. Son rôle principal est l’assistance clientèle, notamment les particuliers, dans la gestion de leur situation financière et bancaire.

Que fait un banquier ?

Le Conseiller financier officie le plus souvent dans des établissements bancaires et financiers. Il peut également travailler pour son compte en tant qu’indépendant. Ses missions restent quasiment les mêmes, indépendamment de son statut. Il accompagne sa clientèle dans le choix de produits et services bancaires adaptés à leurs moyens. Il leur propose des solutions adaptées visant à optimiser leur portefeuille. Selon les besoins de ses clients, il élabore un projet financier personnalisé, comme l’ouverture d’un compte épargne, l’octroi d’un prêt immobilier, etc.

La gestion de leur patrimoine fait également partie de ses attributions. À cet effet, il doit prodiguer des conseils et recommandations de bonne gestion de portefeuille et/ou de placements financiers selon le cours de la Bourse. Ce professionnel assure en outre la vente de produits et services financiers auprès de sa clientèle et promeut les nouveaux produits. La négociation des transactions et des taux bancaires est également de son ressort.

 

Dans le cadre de son activité, le Conseiller financier peut gérer le compte d’une clientèle grand public. Il s’agit notamment des individus issus de milieux populaires ou des jeunes actifs. Dans ce cas, il gère un portefeuille modeste. Sa principale mission consiste alors à proposer des produits adaptés, en l’occurrence les prêts et l’épargne. La fonction reste la même sur une clientèle plus fortunée, assortie d’une offre plus ciblée : prévoyance, assurance vie ou retraite.

Pour cerner les différentes problématiques patrimoniales, le Conseiller financier doit posséder des connaissances techniques spécifiques.

Quelles sont les missions d’un Conseiller en investissement financier ?

À la fois expert du secteur financier et commercial, le Conseiller financier remplit des missions multiples et variées.

 

Développement de l’activité commerciale et du portefeuille clients

Cette mission consiste à :

  • Enrichir le portefeuille à travers la prospection, tout en gérant l’économie du secteur géographique de sa banque.
  • Accroître sa clientèle au guichet ou par téléphone.
  • Réaliser des contrats et des actes de vente, et gérer leur suivi administratif.
  • Étudier l’évolution des marchés bancaires au sein des différents secteurs d’activité.
  • Contribuer au développement des services et produits proposés par l’agence.
  • Procéder à une veille législative portant sur les différents sujets, tels que le droit du travail, le droit des entreprises ou la législation bancaire.
  • Présenter un reporting d’activités au responsable de l’agence.

Conseil clientèle et placement financier

Pour conseiller la clientèle en matière de placement de fonds, le Conseiller financier doit :

  • Établir des rendez-vous avec sa clientèle.
  • Élaborer et mener les entretiens qui se déroulent à l’agence.
  • Récolter des informations et étudier la situation financière de ses clients.
  • Définir le profil de chaque client selon son activité professionnelle et ses attentes.
  • Conseiller en matière de remboursement, d’investissement, de droit ou de garanties.
  • Accompagner ses clients lors de la négociation sur les ventes ou les contrats.
  • Réunir les documents et pièces dédiés à l’ouverture de compte ainsi qu’à toute autre opération.
  • Prendre en charge les opérations en anomalie (nombre de jours en débit, comptes débiteurs, etc.) ainsi que les éventuels litiges.
  • Assurer le suivi quotidien des comptes.
  • Avec chaque client, mettre en place une convention permettant de définir les besoins, les engagements des parties et la réalité économique.
  • Si besoin, aiguiller la clientèle vers un interlocuteur en particulier.

L’apport de solutions et produits bancaires vise à :

  • Commercialiser les services de son agence auprès de la clientèle : assurances, gestion de patrimoine, prévoyance, demande de crédit, épargne et placements.
  • Élaborer les divers dossiers de financement utiles à ses clients, conformément aux législations en vigueur.
  • Négocier les garanties et les conditions financières dans l’intérêt du client et de la banque.
  • Réaliser les dossiers de crédit et mettre en évidence les éléments argumentés, facilitant la prise de décision.
  • Étudier les risques sur la base du patrimoine du client.

 

Développement de l’activité commerciale et du portefeuille clients

Cette mission consiste à :

  • Enrichir le portefeuille à travers la prospection, tout en gérant l’économie du secteur géographique de sa banque.
  • Accroître sa clientèle au guichet ou par téléphone.
  • Réaliser des contrats et des actes de vente, et gérer leur suivi administratif.
  • Étudier l’évolution des marchés bancaires au sein des différents secteurs d’activité.
  • Contribuer au développement des services et produits proposés par l’agence.
  • Procéder à une veille législative portant sur les différents sujets, tels que le droit du travail, le droit des entreprises ou la législation bancaire.
  • Présenter un reporting d’activités au responsable de l’agence.

Conseil clientèle et placement financier

Pour conseiller la clientèle en matière de placement de fonds, le Conseiller financier doit :

  • Établir des rendez-vous avec sa clientèle.
  • Élaborer et mener les entretiens qui se déroulent à l’agence.
  • Récolter des informations et étudier la situation financière de ses clients.
  • Définir le profil de chaque client selon son activité professionnelle et ses attentes.
  • Conseiller en matière de remboursement, d’investissement, de droit ou de garanties.
  • Accompagner ses clients lors de la négociation sur les ventes ou les contrats.
  • Réunir les documents et pièces dédiés à l’ouverture de compte ainsi qu’à toute autre opération.
  • Prendre en charge les opérations en anomalie (nombre de jours en débit, comptes débiteurs, etc.) ainsi que les éventuels litiges.
  • Assurer le suivi quotidien des comptes.
  • Avec chaque client, mettre en place une convention permettant de définir les besoins, les engagements des parties et la réalité économique.
  • Si besoin, aiguiller la clientèle vers un interlocuteur en particulier.

L’apport de solutions et produits bancaires vise à :

  • Commercialiser les services de son agence auprès de la clientèle : assurances, gestion de patrimoine, prévoyance, demande de crédit, épargne et placements.
  • Élaborer les divers dossiers de financement utiles à ses clients, conformément aux législations en vigueur.
  • Négocier les garanties et les conditions financières dans l’intérêt du client et de la banque.
  • Réaliser les dossiers de crédit et mettre en évidence les éléments argumentés, facilitant la prise de décision.
  • Étudier les risques sur la base du patrimoine du client.

 

Comment devenir Conseiller financier ?

Études, formations, aptitudes professionnelles…, voici les critères recherchés pour ce poste.

Le poste de Conseiller financier pour particuliers est ouvert aux détenteurs d’un niveau de formation BAC+2. Les banquiers en charge des grandes entreprises doivent posséder un niveau BAC+4/5.

En règle générale, les recruteurs privilégient les BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ou DUT (Diplôme Universitaire de Technologie). Ce dernier est désormais remplacé par le BUT (Bachelor Universitaire de Technologie).

Pour les BTS :

  • BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client
  • BTS Management Commercial Opérationnel
  • BTS Management des Unités Commerciales

Pour les BUT :

  • BUT Gestion des Entreprises et des Administrations
  • BUT Techniques de Commercialisation

Le poste de Conseiller financier est également accessible avec un niveau de formation BAC+3, notamment d’une Licence Pro en banque, finance, assurance.

Voici les cursus à envisager pour les Conseillers financiers des grandes entreprises :

  • Diplôme supérieur d’école de commerce
  • Master gestion de patrimoine
  • Maîtrise en sciences de gestion
  • Maîtrise des sciences et techniques comptables et financières
  • Master 2 sciences juridiques et financières

Une première expérience d’au moins deux ans est souvent nécessaire. Cependant, les jeunes diplômés ayant réalisé un long stage à la fin de leurs études restent admis. Dans certains cas, les recruteurs peuvent exiger une double formation ainsi qu’une expérience commerciale et technique.

Les formations Conseiller financier en alternance sont de plus en plus plébiscitées. En effet, elles permettent d’acquérir les compétences nécessaires au métier selon un emploi du temps défini.

En partenariat avec de Grandes Écoles de renom, à l’instar de l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School, First Education Online forme notamment au métier grâce à des programmes innovants et de qualité. Ces cours en ligne offrent une opportunité unique de comprendre les aspects de la finance d’entreprise et d’assurer ainsi votre réorientation professionnelle. De plus, le groupe First Finance éduque plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Ce certificat vise à accompagner un éventail de public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise. Il leur apporte notamment une compréhension approfondie aussi bien sur le plan interne qu’externe. Ce programme aide à assimiler trois compétences majeures en finance d’entreprise :

Analyse financière

  • Révision et analyse des documents financiers de l’entreprise, à l’instar du compte de résultat, du bilan et du tableau de flux) ;
  • Diagnostic global et précis des finances des entreprises ;
  • Calcul et application des indicateurs clés des équilibres financiers utilisés par la profession.

Évaluation d’une entreprise

  • Maîtrise de principales méthodes utilisées pour évaluer financièrement une entreprise ;
  • Sélection et adaptation des outils d’évaluation adaptés aux cas rencontrés (secteur, taille de l’entreprise, etc.).

Prise de décisions d’investissement et de financement

  • Décisions basées sur des critères de jugement, quantitatifs et qualitatifs, utilisés par la profession ;
  • Maîtrise des outils financiers associés à la finance durable ;
  • Mesure des conséquences des choix sur la situation financière de l’entreprise.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris permet de développer trois compétences essentielles en matière de politique financière d’entreprise :

Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (“M&A”)

  • Sélectionner un processus de cession ;
  • Maîtriser les fondements du M&A ;
  • Être capable de structurer, de valoriser, de négocier les offres publiques,

Gestion de la structure financière

  • Appréhender l’équilibre du bilan et sélectionner les principales composantes de son financement ;
  • Restructurer son passif ;
  • Choisir et gérer ses financements en dette.

Maîtrise de l’ingénierie financière liée aux opérations de haut de bilan

  • Optimiser la structure de son actionnariat ;
  • Lever et rendre du capital ;
  • Optimiser la structure interne de son groupe ;
  • Se tourner vers le private equity ;
  • Réussir son introduction en bourse.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation Finance de Marché@ESCP Business School vous offre l’opportunité d’acquérir les compétences fondamentales en finance de marché suivantes :

  • Maîtrise des fondamentaux de valorisation des instruments financiers ;
  • Identification du rôle de chaque intervenant sur les marchés financiers et interaction professionnelle ;
  • Choix des produits financiers en comparant les spécificités des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  • Appréciation des risques liés au développement des produits financiers complexes et des marchés financiers liés ;
  • Compréhension de la construction des produits structurés ;
  • Mise en action d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Tout prestataire de services d’investissement est tenu de s’assurer que certaines fonctions présentent un ensemble commun de connaissances et de compétences nécessaires à l’exercice de leur profession. Cette pratique est régie par des normes européennes et françaises et vise à la protection des intérêts des clients.

Depuis 2010, le groupe First Finance a remis cette certification à plus de 27 000 personnes à l’AMF. De plus, le groupe propose la certification AMF Finance, dédiée aux professionnels souhaitant comprendre le cadre institutionnel et économique du monde de la finance durable. Ces connaissances constituent en outre des outils pour maîtriser les concepts essentiels et avoir une vision claire des méthodologies et produits utilisés.

Après l’obtention de la certification, vous serez capable d’anticiper les préférences des clients et de leur proposer des produits adaptés à leurs besoins.

En savoir plus :

Voici les profils qui évoluent vers ce poste :

  • Chef de projet R&D
  • Commercial
  • Assistant commercial
  • Ingénieur avant-vente

L’exercice de cette profession nécessite les aptitudes professionnelles suivantes :

  • Sens de la négociation
  • Diplomatie
  • Sens de l’écoute et de la négociation
  • Capacités d’adaptation
  • Autonomie
  • Esprit d’équipe
  • Disponibilité
  • Organisation
  • Capacité pluridisciplinaire
  • Polyvalence
  • À l’affût de l’actualité économique

Les Chargés de clientèle sont en contact direct avec le public. Ils sont généralement amenés à traiter une importante quantité d’informations et de données financières. Pour mener à bien leurs missions, ces professionnels doivent être dotés des qualités humaines et techniques suivantes :

  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Impartialité
  • Rigueur
  • Esprit d’initiative
  • Bon communicant
  • Professionnalisme
  • Sens des affaires

Voici les principales caractéristiques de ce poste dans les offres d’emploi.

Combien gagne un Conseiller financier ?

Le niveau de revenu d’un Conseiller financier dépend de son ancienneté, de sa spécialité et de la taille de son agence. Ce salarié touche généralement des compléments financiers, notamment une prime d’objectif ou une prime d’intéressement. Par ailleurs, des avantages financiers sont également à la clé. Il s’agit, entre autres, des tickets-restaurants, de l’indemnisation de transport, de l’épargne salariale ou de la mutuelle d’entreprise.

Quel est le salaire mensuel d’un Conseiller financier ?

Un Conseiller financier pour particuliers débutant gagne entre 2 100 euros et 3 300 euros brut par mois. Avec de l’expérience, il peut toucher environ de 2 900 euros à 4 500 euros brut par mois.

Quel est le salaire annuel d’un Conseiller financier ?

Le salaire annuel d’un Conseiller financier pour particuliers est compris entre 27 000 euros et 46 000 euros brut, soit un revenu moyen de 37 000 euros brut. Les Conseillers en gestion de patrimoine perçoivent entre 33 000 euros et 40 000 euros brut annuels. Les Conseillers clientèle professionnels, quant à eux, peuvent toucher entre 30 000 euros et 40 000 euros brut par an.

 

Ce secteur d’activité présente de nombreux débouchés. Il est possible de décrocher un emploi en tant que Conseiller financier sur l’ensemble du territoire : à Paris, à Rennes ou à Bordeaux.

Selon le registre de l’ORIAS, le nombre des CIF en activité en 2021 s’élève à 5 914 salariés.

 

Le poste de Conseiller financier s’ouvre à de nombreuses possibilités d’évolution. Après plusieurs années d’expérience, il aura réussi à enrichir son portefeuille de clients ou se spécialiser dans un domaine en particulier (placements boursiers, immobiliers et matières premières).

Ce professionnel peut également évoluer vers des postes de Gestionnaire de patrimoine, de Chef de produit marketing ou d’Analyste de crédit. Il peut également devenir expert en affacturage et exercer dans une société de courtage. Cette profession nécessite toutefois un BAC+5 en gestion, finance ou comptabilité. Le métier de gestionnaire de portefeuille constitue en outre une voie d’évolution possible pour le Conseiller financier.

Au sein de l’agence, les métiers de Responsable d’antenne, de Chargé de mission ou de Directeur d’agence sont envisageables. Certains professionnels peuvent choisir de se mettre à leur compte et devenir indépendants.