Responsable consolidation

Le Responsable consolidation est rattaché à la direction financière. Il est chargé de regrouper les bilans financiers et comptables des filiales et des différentes entreprises d’un groupe. Il élabore le bilan consolidé à partir des données comptables rassemblées. Dans l’exercice de son métier, le Responsable consolidation doit se conformer aux normes et règles de comptabilité. Voici l’essentiel à savoir sur ce poste stratégique dans le monde de la finance et de la gestion.

  • 65 000 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 11 000 professionnels Responsable consolidation France, ref. LinkedIn
  • 4 140 postes M1206 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

C’est quoi un Responsable consolidation ?

Métiers similaires, noms synonymes et définition découvrez plus de détails concernant le métier de Responsable consolidation.

La consolidation des comptes s’impose à tous les groupes composés d’une société qui détient plusieurs filiales. Cette discipline consiste à réunir les comptes comptables des différentes filiales d’un même groupe comme s’il s’agissait d’une seule entité. Cette opération a pour objectif de représenter avec exactitude la réalité économique du groupe.

Sur la base de cette explication, le Responsable consolidation est un professionnel chargé :

  • De définir le périmètre de consolidation ;
  • De rassembler les comptes de toutes les entreprises intégrées ;
  • D’éliminer les comptes réciproques, les opérations intragroupes et les résultats internes ;
  • De mettre en place les projets d’amélioration possible que le groupe et ses filiales peuvent réaliser.

Le Responsable consolidation est connu sous d’autres appellations, à savoir :

  • Consolideur financier ;
  • Directeur consolidation ;
  • Comptable consolideur ;
  • Responsable reporting et consolidation comptable ;
  • Manager reporting et consolidation ;
  • Chargé de consolidation ;
  • Manager consolidation.

Le Responsable consolidation exerce principalement dans les grands groupes. Il peut aussi travailler dans les groupes de taille intermédiaire, dans les cabinets d’expertise comptable et ceux spécialisés dans la consolidation des comptes.

Voici d’autres métiers intégrant le même domaine d’expertise que celui de Responsable consolidation :

  • Expert-comptable ;
  • Directeur financier ;
  • Assistant-comptable ;
  • Trésorier ;
  • Fiscaliste ;
  • Directeur comptable ;
  • Auditeur spécialisé ;
  • Comptable ;
  • Auditeur interne ;
  • Contrôleur de gestion ;
  • Gestionnaire des risques ;
  • Auditeur à la Cour des comptes ;
  • Contrôleur de gestion.

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Responsable reporting et consolidation comptable ?

Grand expert de la gestion et de la comptabilité, le Responsable consolidation a pour rôle de présenter les états financiers des différentes entreprises afin de former un groupe cohérent. En outre, il rassemble et organise les résultats comptables des filiales, qu’il s’agisse des rentrées d’argent ou des dépenses.
En qualité d’expert, le Consolideur financier exerce aussi une fonction de conseiller auprès des filiales. D’autre part, la réalisation du rapport d’activité est de son ressort.

Quel est le travail d’un Responsable consolidation ?

  • Tout d’abord, le travail du Responsable consolidation commence par la collecte d’informations sur le groupe et ses entreprises partenaires.
  • Ensuite, il rassemble et contrôle les données comptables de chaque filiale.
  • Puis, il élabore les résultats consolidés de la société mère. En parallèle, ce professionnel vérifie l’application des normes comptables en vigueur par les différentes filiales.
  • Enfin, le Consolideur financier met en place et assure le bon fonctionnement des applications informatiques destinées au reporting et à la consolidation des comptes.

Quelles sont les missions d’un Responsable consolidation ?

Les missions du Responsable consolidation se diversifient d’année en année en raison de l’évolution constante du monde de la finance et de la gestion. Elles se déclinent en outre en différentes étapes :

Définir le périmètre de consolidation des comptes se rapportant au groupe

Le manager consolidation s’occupe de l’identification des différentes filiales du groupe. Il met également à jour les informations récoltées conformément à l’actualité des cessions ou des acquisitions d’entreprise. L’objectif : accéder en temps réel à une information exhaustive sur la société mère.

Élaborer les procédures et les normes

En amont, le Responsable consolidation rédige les guides qui présentent les règles à appliquer au niveau des comptes consolidés du groupe. Il vérifie par la suite que les données comptables recueillies en provenance des filiales sont produites selon les mêmes règles comptables que l’entreprise mère. Ce professionnel s’assure aussi qu’elles sont conformes aux normes dites « International financial reporting standards » ou IFRS. Notez que ces normes sont qualifiées de référentiel comptable obligatoire pour la consolidation des comptes.

Collecter les informations comptables de chaque filiale

Pour avancer dans son travail, le Consolideur financier peut accéder à l’exhaustivité des informations dont il a besoin dans les plus brefs délais. Pour ce faire, il doit savoir anticiper les risques en analysant les comptes intermédiaires au trimestre ou au semestre.

Créer et mettre en place les modèles de liasses de consolidation des comptes

Pour réussir cette tâche, le manager consolidation recense tout d’abord toutes les informations nécessaires dans les liasses de consolidation afin de réaliser des comptes consolidés.

Réaliser les comptes consolidés

Le Responsable consolidation établit les comptes consolidés au moment de la clôture semestrielle et annuelle. Pour que cette opération se déroule bien, il doit préparer en amont l’ensemble des documents financiers obligatoires pour l’entreprise mère.

Effectuer une veille sur le processus de contrôle

Pour mener à bien son travail, le Responsable consolidation collabore étroitement avec les auditeurs. Ces derniers sont chargés de la vérification des liasses de consolidation et des comptes de la société mère. Le Consolideur est entre autres garant du processus de contrôle qui doit se faire dans les délais impartis.

 

Définir le périmètre de consolidation des comptes se rapportant au groupe

Le manager consolidation s’occupe de l’identification des différentes filiales du groupe. Il met également à jour les informations récoltées conformément à l’actualité des cessions ou des acquisitions d’entreprise. L’objectif : accéder en temps réel à une information exhaustive sur la société mère.

Élaborer les procédures et les normes

En amont, le Responsable consolidation rédige les guides qui présentent les règles à appliquer au niveau des comptes consolidés du groupe. Il vérifie par la suite que les données comptables recueillies en provenance des filiales sont produites selon les mêmes règles comptables que l’entreprise mère. Ce professionnel s’assure aussi qu’elles sont conformes aux normes dites « International financial reporting standards » ou IFRS. Notez que ces normes sont qualifiées de référentiel comptable obligatoire pour la consolidation des comptes.

Collecter les informations comptables de chaque filiale

Pour avancer dans son travail, le Consolideur financier peut accéder à l’exhaustivité des informations dont il a besoin dans les plus brefs délais. Pour ce faire, il doit savoir anticiper les risques en analysant les comptes intermédiaires au trimestre ou au semestre.

Créer et mettre en place les modèles de liasses de consolidation des comptes

Pour réussir cette tâche, le manager consolidation recense tout d’abord toutes les informations nécessaires dans les liasses de consolidation afin de réaliser des comptes consolidés.

Réaliser les comptes consolidés

Le Responsable consolidation établit les comptes consolidés au moment de la clôture semestrielle et annuelle. Pour que cette opération se déroule bien, il doit préparer en amont l’ensemble des documents financiers obligatoires pour l’entreprise mère.

Effectuer une veille sur le processus de contrôle

Pour mener à bien son travail, le Responsable consolidation collabore étroitement avec les auditeurs. Ces derniers sont chargés de la vérification des liasses de consolidation et des comptes de la société mère. Le Consolideur est entre autres garant du processus de contrôle qui doit se faire dans les délais impartis.

 

Comment devenir Responsable consolidation ?

Le poste de de Responsable consolidation exige un certain niveau d’études et des qualités appropriées.

Le Responsable consolidation exerce une profession particulièrement règlementée. Pour y avoir accès, suivre une formation spécialisée et posséder certaines aptitudes professionnelles est de mise.

Afin de prétendre au poste de Responsable consolidation, il faut avoir au minimum un niveau d’études BAC+5 en finance ou en comptabilité. Plusieurs formations sont envisageables après l’obtention d’un BAC scientifique, économique, social ou STMG pour devenir Consolideur. Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion ou DSCG ;
  • Diplôme d’école spécialisé en finance ;
  • Master comptabilité, contrôle et audit ou Master CCA ;
  • Diplôme Institut universitaire professionnalisé (IUP) banque et finance ;
  • Diplôme d’école de commerce, option : finance.

Sachez que ces différentes formations sont dispensées auprès des écoles de commerce, des universités et des écoles d’ingénieurs.

Bon à savoir : le passage par une école d’ingénieurs peut être accessible après deux ans passés en classe préparatoire scientifique. Une admission sur concours permet également d’intégrer une école d’ingénieurs pour devenir Responsable consolidation. Par ailleurs, le passage par une école de commerce doit être précédé par deux années en classe prépa en économie. L’entrée en école se fait généralement par admission par concours.

Afin d’accéder au poste de Responsable consolidation, il est conseillé de suivre les voies ci-après :

  • Un Master, mention : CCA ;
  • Un diplôme d’études supérieures en commerce et management opérationnel, option : Bachelor Business ;
  • Diplôme d’expertise comptable ou DEC.

Le poste de Responsable consolidation est rarement confié aux débutants. D’ailleurs, il n’est accessible qu’après au moins trois ans d’expérience probante dans un service de consolidation ou d’audit.

La formation en ligne constitue un bon moyen de décrocher le diplôme de Master en comptabilité ou en gestion. Elle permet en outre d’acquérir les autres compétences nécessaires au métier. First Education Online propose notamment plusieurs formations innovantes en collaboration avec les Grandes Écoles renommées, comme l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours dispensés en ligne constituent une valeur sûre pour maîtriser les aspects de la gestion et la finance d’entreprise et réussir votre réinsertion professionnelle. Le groupe First Finance forme également plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable tous les ans.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été élaboré pour accompagner un large public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise dans ses besoins de compréhension et d’action, tant d’un point de vue interne qu’externe.

Le programme ICCF@HEC Paris conduit à une maîtrise approfondie de trois compétences clés en finance d’entreprise, à savoir :

Analyse financière

  • Réviser de façon approfondie les documents financiers de l’entreprise, notamment le tableau de flux, le bilan et le compte de résultat ;
  • Établir un diagnostic global pertinent quant à la situation financière des entreprises ;
  • Calculer et se servir des indicateurs clés des équilibres financiers de l’entreprise suivant les normes professionnelles.

Évaluation d’une entreprise

  • Choisir et ajuster les méthodes d’évaluation les plus appropriées suivant les situations rencontrées, en tenant compte de la taille des entreprises et les particularités sectorielles ;
  • Acquérir une maîtrise des principales méthodes utilisées par les professionnels pour évaluer une entreprise sur le plan financier.

Prise de décisions en matière d’investissement et de financement

  • Prendre des décisions judicieuses en termes d’investissement et de financement en se basant sur des critères de jugement, à la fois quantitatifs et qualitatifs, utilisés par les professionnels ;
  • Évaluer l’incidence des stratégies de financement et d’investissement sur les finances globales de l’entreprise ;
  • Maîtriser les outils de la finance d’entreprise associés à la finance durable.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris ouvre la voie sur trois compétences clés en matière de politique financière d’entreprise :

Gestion de la structure financière

  • Compréhension de l’équilibre du bilan et choix des principales composantes de financement ;
  • Sélection et gestion des financements en dette, y compris la « restructuration » du passif.

Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (M&A)

  • Appréhension des fondements du M&A ;
  • Sélection d’un processus de cession ;
  • Valorisation, négociation, structuration et maîtrise des offres publiques.

Ingénierie financière associée aux opérations de haut de bilan

  • Levée et restitution de capital ;
  • Recours au private equity ;
  • Optimisation de la structure de l’actionnariat ;
  • Réussite de l’introduction en bourse ;
  • Optimisation de la structure interne de son groupe.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation Finance de Marché@ESCP Business School permet d’assimiler les principales compétences en finance de marché, notamment :

  • Identification du rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et interaction professionnelle ;
  • Maîtrise des fondamentaux de valorisation des instruments financiers ;
  • Sélection des produits financiers en comparant les caractéristiques des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  • Appréciation des risques liés aux produits financiers complexes et aux marchés financiers associés ;
  • Mise en œuvre d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels ;
  • Compréhension de la construction des produits structurés.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Les certifications AMF et AMF Finance Durable sont essentielles à tout prestataire de services d’investissement. En effet, elles assurent que certaines fonctions détiennent un ensemble commun de compétences conformes aux normes européennes et françaises. Cette démarche vise notamment à protéger les intérêts des clients.

Depuis 2010, le groupe First Finance a remis plus de 27 000 certifications AMF, ce qui témoigne de son engagement envers l’excellence dans le secteur financier. En outre, le groupe délivre également la certification AMF Finance Durable, dédiée aux professionnels souhaitant développer une compréhension approfondie du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Elle offre une approche éclairée sur les concepts fondamentaux tout en fournissant une grille de lecture des produits et méthodologies utilisés.

Une fois certifié, vous serez capable de regrouper les préférences de vos clients et de leur proposer des produits en phase avec leurs besoins. Vous prouverez ainsi votre capacité à conjuguer sensibilité aux enjeux de la finance durable et expertise.

En savoir plus :

Certification AMFhttps://www.first-finance.fr/formation/certification-amf/

Certification AMF Finance Durablehttps://www.first-finance.fr/formation/certification-amf-finance-durable/

Les personnes souhaitant occuper le poste de Consolideur financier doivent d’abord exercer en tant que contrôleur de gestion. Ce métier est aussi accessible aux professionnels qui ont déjà travaillé comme conseiller ou audit financier.

Un Responsable consolidation doit posséder des compétences :

  • En management pour permettre à ses équipes de produire des liasses de consolidation dans les temps impartis ;
  • En comptabilité étant donné qu’il sera régulièrement amené à manipuler des chiffres comptables ;
  • En informatique, parce que le processus de consolidation repose principalement sur des outils spécifiques ;
  • En fiscalité pour qu’il puisse retraiter les données recueillies au niveau fiscal ;
  • En anglais, car les termes comptables et de références sont écrits principalement dans cette langue.

Ci-après les qualités requises pour devenir Responsable consolidation :

  • Aisance relationnelle ;
  • Sens du détail ;
  • Capacité d’écoute ;
  • Adaptabilité ;
  • Réactivité ;
  • Organisation ;
  • Rigueur ;
  • Disponibilité ;
  • Force de proposition ;
  • Sens relationnel ;
  • Mobilité ;
  • Capacité à travailler en équipe ;
  • Gestion du stress ;
  • Confidentialité ;
  • Capacité de synthèse et d’analyse

Voici l’essentiel à savoir sur le salaire, la part du marché et l’évolution de carrière d’un Responsable consolidation.

Quelle est la rémunération d’un Responsable consolidation ?

La rémunération d’un Responsable dépend de plusieurs facteurs :

  • La région dans laquelle il exerce son métier ;
  • Le secteur d’activité de la société où il travaille ;
  • La taille du groupe ;
  • Le périmètre de consolidation à gérer ;
  • Sa formation ;
  • Son niveau d’expérience.

Quel est le salaire mensuel d’un Responsable consolidation groupe ?

Ci-après une moyenne des salaires selon l’expérience du Responsable consolidation :

  • Pour un Responsable consolidation débutant le salaire est de 1 900 à 2 900 euros net par mois ;
  • Pour un Responsable consolidation expérimenté, le salaire oscille entre 2 900 et 4 500 euros net par mois.

Quel est le salaire annuel d’un Responsable consolidation ?

Le salaire annuel brut d’un Consolideur financier junior est de 42 500 euros. Pour un profil confirmé, le salaire mensuel brut est de 54 252 euros.

Responsable consolidation sur le marché de l’emploi : les chiffres-clés

Comme le monde de la finance et de la gestion évolue constamment, le secteur a besoin de directeurs consolidations. D’ailleurs, il recrute énormément ces dernières années, vu le manque de profils correspondants. En effet, les Consolideurs représentent seulement 8 000 des salariés en France.

Potentiels d’évolution d’un manager reporting et consolidation comptable

Après plusieurs années d’expérience, le Responsable consolidation peut évoluer vers des postes plus importants comme :

  • Directeur du contrôle financier ;
  • Directeur financier de filiale ;
  • Directeur comptable groupe ;
  • Directeur fiscal.