Gestionnaire d’actifs

Expert de la finance, le Gestionnaire d’actifs assure la gestion, la valorisation et l’optimisation de placements (financiers ou immobiliers) d’un tiers. Cette profession nécessite une bonne analyse, un sens du leadership, la culture d’entreprise et la résistance au stress. Quid du métier.

  • 50 982 € de salaire moyen annuel (ref. GlassDoor)
  • 6 600 professionnels Gestionnaire d'actifs en France (ref LinkedIn)
  • 303 postes C1303 (code ROME) (ref Pole Emploi France)

C’est quoi un Gestionnaire d’actifs et pourquoi l’être ?

Un Gestionnaire d’actifs est un professionnel chargé de la gestion d’actifs au nom d’un tiers.

La gestion d’actifs ou asset management est une activité qui consiste à gérer un portefeuille pour le compte d’un ou plusieurs clients. Obligations, immobiliers, capital-risque, foncier, etc., la gestion d’actifs vise à répartir l’ensemble des investissements entre plusieurs catégories. L’objectif principal est d’améliorer le profil risque/rendement d’un portefeuille donné. En d’autres termes, il s’agit d’obtenir le meilleur rendement possible tout en réduisant le niveau de risques sur le long terme.

Cette industrie financière est essentiellement animée par des gestionnaires d’actifs (asset managers). Ces professionnels s’occupent donc de la gestion d’un portefeuille pour le compte de tiers (entreprises, investisseurs privés ou institutionnels). Ils réalisent à la fois des activités de conseils, mais participent également à la prise des décisions d’investissements. Ces dernières peuvent reposer sur différents paramètres, tels que la stratégie d’investissement ou la situation financière. Les gestionnaires d’actifs gèrent essentiellement des actifs financiers ou des actifs immobiliers.

  •  Les actifs immobiliers incluent notamment les locaux, les immeubles, les magasins, etc. Ils peuvent également regrouper les infrastructures industrielles (usines, infrastructures de réseau, stockage…).
  •  Les actifs financiers (associé au secteur assurantiel et bancaire.

Il convient de distinguer gestion d’actifs et gestion de patrimoine. Bien que ces deux expressions soient assez similaires, leur différence réside dans le niveau d’implication des deux professionnels. En effet, les gestionnaires d’actifs se chargent exclusivement des investissements de leurs clients. Les gestionnaires de patrimoine, quant à eux, s’occupent de l’intégralité de leur situation financière.

Les entreprises de gestion d’actifs sont souvent des courtiers agréés, en charge de proposer des produits ou services adaptés aux clients. Les sociétés de gestion de patrimoine sont, quant à elles, considérées comme conseillers en investissements. Ils ont une responsabilité fiduciaire, consistant à protéger les intérêts financiers de leurs clients.

Le Gestionnaire d’actifs est également connu sous d’autres dénominations, entre autres :

  • Gérant de portefeuille
  • Manager de portefeuille
  • Gestionnaire de fonds
  • Gérant de titres/d’obligations
  • Gestionnaire actif-passif
  • Gestionnaire ALM
  • Gestionnaire de portefeuille
  • Négociateur financier
  • Négociateur de marché
  • Gestionnaire des actifs immobiliers

Les principaux clients d’un Gestionnaire d’actifs sont notamment :

  •  Les investisseurs individuels
  •  Les fonds de pension
  •  Les entreprises
  •  Les fonds souverains, les banques ou d’autres institutions financières

Le Gestionnaire d’actifs (pour le compte de tiers) travaille majoritairement pour le compte d’investisseurs individuels.

Le travail s’effectue principalement au bureau. Néanmoins, des déplacements peuvent être nécessaires pour rencontrer les différents clients. Cet expert peut aussi être amené à effectuer des négociations sur les transactions associées aux actifs sous gestion.

Ce poste se trouve dans le secteur de la finance ou de la gestion. Voici les emplois similaires :

  •  Analyste investissement
  •  Gestionnaire marché public
  •  Risk manager
  •  Gestionnaire de site
  •  Contrôleur de gestion

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un Gestionnaire d’actifs ?

Le Gestionnaire d’actifs exerce une profession spécialisée dans la finance. Les investissements et les cours financiers figurent parmi son domaine d’expertise.

Quel est le travail d’un Gestionnaire d’actifs ?

À la croisée de la gestion et de la finance, le Gestionnaire d’actifs régit, pour le compte d’un tiers, un portefeuille d’actifs (infrastructures, immobiliers, financiers…). Il est chargé de sa bonne gestion et apporte une visibilité optimale sur la situation des actifs de son client. À cet effet, il supervise le processus de gestion des actifs, notamment de l’achat d’actions à la vente. De plus, il gère l’ensemble des actions menées (maintenances, travaux, etc.).

Pour le compte d’entreprises de courtage, ce professionnel gère généralement le capital d’un seul acteur économique. En qualité de gestionnaire de portefeuille, il peut également se focaliser sur la gestion d’actifs sur une zone géographique, une « place de marché » ou un marché en particulier.

Chaque Gestionnaire d’actifs présente une expertise spécifique : investissements classiques (obligations, actions), investissements alternatifs (capital-investissement, fonds spéculatifs, matières premières) et investissements durables.

Le métier de Gestionnaire d’actifs immobiliers consiste en la gestion des placements immobiliers et leur rentabilisation. Il peut s’agir de locaux professionnels ou commerciaux ainsi que des biens à usage d’habitation. Au quotidien, il est amené à décrypter les opportunités de développement immobilier intéressantes. Par ailleurs, il demande une révision des contrats suivant l’évolution des prix de location au niveau du marché. Il peut en outre suggérer la cession ou la vente de certaines propriétés du portefeuille afin de rentabiliser d’autres investissements immobiliers.

Quelles sont les missions d’un Gestionnaire d’actifs immobiliers ?

Voici les principales missions d’un Gestionnaire d’actifs immobiliers :

Gérer le portefeuille des actifs financiers, c’est-à-dire :

  •  Établir un business plan pour tous les actifs et gérer l’intégralité du parcours de vie du portefeuille d’actifs.
  •  Pour le compte de son client, contribuer à l’achat des divers actifs financiers.
  •  Procéder à l’inventaire des immobilisations, évaluer les immobilisations nettes et tenir des tableaux d’amortissement.

Gérer les diverses prestations sur les actifs, signifiant :

  •  Prendre en charge tous les contrats de prestataires associés à l’actif en question (réalisation de devis, démarchage ou appel d’offres, rédaction du contrat…).
  •  Procéder au suivi juridique ainsi qu’à la mise aux normes des divers actifs selon l’évolution législative.
  •  Déterminer les performances financières, opérationnelles et environnementales des infrastructures ou des biens immobiliers. Élaborer un bilan général de performances.
  •  Réaliser des calculs de rentabilité, effectuer une comparaison avec les références externes et étudier les écarts éventuels.
  •  Procéder au suivi des tableaux de bord et des indicateurs.

Mettre en place la stratégie patrimoniale, consistant à :

  •  Déterminer la stratégie patrimoniale avec le client et la mettre en œuvre à travers l’établissement de plans de patrimoine et de schémas directeurs immobiliers.
  •  Estimer la valeur des biens immobiliers ainsi que son évolution.
  •  Assurer la rentabilisation des divers actifs immobiliers : simuler plusieurs hypothèses de valorisation des différents actifs immobiliers, d’amélioration du patrimoine et de la gestion des charges.
  •  Instaurer un programme de cession d’actifs et d’arbitrage, et former des data rooms.
  •  Contrôler les arbitrages d’actifs : appel d’offres brokers, teasers, négociation avec les acquéreurs, exécution de la data room, signatures des promesses d’achat et de vente.
  •  Assurer la cessation de l’actif immobilier pour le compte de son client, contribuer aux renouvellements des baux. Négocier avec les acheteurs potentiels ou les locataires sur le bail ou avec un notaire concernant la promesse de vente.

S’occuper de la trésorerie et du reporting financier

  •  Établir un reporting financier à destination des investisseurs et/ou des clients : effectuer les encaissements-décaissements, assurer la gestion de la trésorerie, le suivi quotidien de la trésorerie, l’organisation des points d’informations.
  •  Mettre en place des prévisions de trésorerie avec des échéances variées : mensuelles, trimestrielles ou annuelles.
  •  Contrôler la qualité, l’état ainsi que les actions à mener sur les divers actifs gérés.

Gérer le portefeuille des actifs financiers, c’est-à-dire :

  •  Établir un business plan pour tous les actifs et gérer l’intégralité du parcours de vie du portefeuille d’actifs.
  •  Pour le compte de son client, contribuer à l’achat des divers actifs financiers.
  •  Procéder à l’inventaire des immobilisations, évaluer les immobilisations nettes et tenir des tableaux d’amortissement.

Gérer les diverses prestations sur les actifs, signifiant :

  •  Prendre en charge tous les contrats de prestataires associés à l’actif en question (réalisation de devis, démarchage ou appel d’offres, rédaction du contrat…).
  •  Procéder au suivi juridique ainsi qu’à la mise aux normes des divers actifs selon l’évolution législative.
  •  Déterminer les performances financières, opérationnelles et environnementales des infrastructures ou des biens immobiliers. Élaborer un bilan général de performances.
  •  Réaliser des calculs de rentabilité, effectuer une comparaison avec les références externes et étudier les écarts éventuels.
  •  Procéder au suivi des tableaux de bord et des indicateurs.

Mettre en place la stratégie patrimoniale, consistant à :

  •  Déterminer la stratégie patrimoniale avec le client et la mettre en œuvre à travers l’établissement de plans de patrimoine et de schémas directeurs immobiliers.
  •  Estimer la valeur des biens immobiliers ainsi que son évolution.
  •  Assurer la rentabilisation des divers actifs immobiliers : simuler plusieurs hypothèses de valorisation des différents actifs immobiliers, d’amélioration du patrimoine et de la gestion des charges.
  •  Instaurer un programme de cession d’actifs et d’arbitrage, et former des data rooms.
  •  Contrôler les arbitrages d’actifs : appel d’offres brokers, teasers, négociation avec les acquéreurs, exécution de la data room, signatures des promesses d’achat et de vente.
  •  Assurer la cessation de l’actif immobilier pour le compte de son client, contribuer aux renouvellements des baux. Négocier avec les acheteurs potentiels ou les locataires sur le bail ou avec un notaire concernant la promesse de vente.

S’occuper de la trésorerie et du reporting financier

  •  Établir un reporting financier à destination des investisseurs et/ou des clients : effectuer les encaissements-décaissements, assurer la gestion de la trésorerie, le suivi quotidien de la trésorerie, l’organisation des points d’informations.
  •  Mettre en place des prévisions de trésorerie avec des échéances variées : mensuelles, trimestrielles ou annuelles.
  •  Contrôler la qualité, l’état ainsi que les actions à mener sur les divers actifs gérés.

Comment être ou devenir Gestionnaire d’actifs ?

Pour devenir Gestionnaire d’actifs, il faut un niveau de diplôme élevé et des aptitudes professionnelles appropriées.

Le métier d’Asset manager requiert des connaissances en économie, finance, négociation, droit, ainsi qu’en informatique ou mathématiques. Les candidats doivent être titulaires d’un Master en finance ou avoir suivi une formation d’ingénieur.

Voici des exemples de diplômes de Gestionnaire d’actifs :

  •  Master en finance, ingénieur finance
  •  Master universitaire _ spécialisation gestion de patrimoine ou gestion d’actifs
  •  Master en MBFA (monnaie, banque, finance, assurance)
  •  Diplôme d’école d’ingénieur ou école de commerce, assorti d’une spécialisation dans l’immobilier.

Une expérience d’au moins trois années en entreprise est requise. Néanmoins, ce poste reste ouvert aux jeunes diplômés ayant réalisé de longs stages.

Le poste de Gestionnaire d’actifs est accessible par voie d’alternance. Nécessitant un solide bagage en finance entre autres, il est important de suivre une formation en phase avec les exigences du métier. À ce titre, First Education Online propose plusieurs formations innovantes en collaboration avec les Grandes Écoles renommées, notamment l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours prodigués en ligne sont l’idéal pour maîtriser les aspects de la gestion et la finance d’entreprise. Chaque année, le groupe First Finance forme en outre plusieurs milliers d’apprenants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris  a pour vocation d’accompagner un éventail de public concerné par les décisions financières de la société, dans ses exigences de compréhension et d’action, tant sur le plan interne qu’externe.

Le programme ICCF@HEC Paris conduit à une parfaite maîtrise de trois principales compétences en finance d’entreprise, à savoir :

Évaluation d’une entreprise

  •   Choisir et adapter les techniques d’évaluation les plus conformes selon les cas rencontrés, en considérant les caractéristiques sectorielles et la taille des entreprises ;
  •   Développer une parfaite maîtrise des méthodes reconnues par les professionnels pour évaluer une société sur le plan financier.

Analyse financière

  •   Etudier de manière approfondie les documents financiers de l’entreprise, à savoir le tableau de flux, le bilan et le compte de résultat ;
  •  Calculer et poser les indicateurs clés des équilibres financiers de l’entreprise selon les normes professionnelles.
  • Émettre un diagnostic global et pertinent sur la santé financière des entreprises ;

Prise de décisions en matière d’investissement et de financement 

  • Prendre des décisions avisées en termes d’investissement et de financement en considérant des critères de jugement, à la fois quantitatifs et qualitatifs, utilisés par le métier ;
  •  Cerner les outils de la finance d’entreprise inhérents à la finance durable ;
  •  Évaluer les conséquences des choix de financement et d’investissement sur la situation financière globale de la structure.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris constitue un véritable tremplin pour assimiler trois compétences essentielles en politique financière d’entreprise :

  • Gestion de la structure financière : sélectionner les composantes clés du financement, comprendre l’équilibre du bilan, choisir et gérer les sources de financement par la dette et réaliser des adaptations stratégiques au passif ;
  • Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (« M&A ») : choisir un processus de cession, maîtriser l’évaluation, la structuration et la négociation, ainsi que la gestion des aspects liés aux offres publiques, acquérir une connaissance approfondie des principes du M&A ;
  • Connaissance approfondie de l’ingénierie financière associée aux opérations de haut de bilan : améliorer la structure interne du Groupe, explorer les opportunités offertes par le private equity, lever et rembourser du capital, améliorer la structure de l’actionnariat et effectuer une introduction en bourse réussie.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation en Finance de marché@ESCP Business School conduit à la maîtrise des compétences clés en finance de marché, à savoir :

  •  Maîtrise des fondamentaux de valorisation des instruments financiers ;
  •   Identification du rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et interaction professionnelle ;
  •   Évaluation des risques liés au développement des produits financiers complexes et des marchés financiers liés ;
  •   Compréhension de la construction des produits structurés ;
  •   Sélection des produits financiers après confrontation des caractéristiques des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  •   Organisation d’opérations de couverture des risques avec des produits dérivés fermes et conditionnels.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Les certifications AMF et AMF Finance Durable sont indispensables à tout prestataire de services d’investissement. Elles garantissent que certaines fonctions disposent d’un ensemble commun de compétences conformes aux normes européennes et françaises. Cette démarche vise à préserver les intérêts des clients.
Depuis 2010, le groupe First Finance a délivré plus de 27 000 certifications AMF, affirmant ainsi son engagement envers l’excellence dans le domaine financier. En outre, il propose la certification AMF Finance Durable, dédiée aux professionnels souhaitant développer une compétence approfondie du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Celle-ci confère notamment une approche éclairée sur les concepts fondamentaux, tout en fournissant une grille de lecture des produits et méthodologies utilisés.
Une fois certifié, vous serez en mesure de comprendre les préférences de vos clients et de leur offrir des produits en adéquation avec leurs besoins. Vous démontrerez  ainsi votre capacité à concilier expertise et sensibilité aux enjeux de la finance durable.

En savoir plus :

Parmi les emplois en France, voici ceux qui mènent à ce poste :

  •  Assistant Asset manager
  •  Analyste immobilier
  •  Analyste de marché

Pour devenir Asset manager, quelques aptitudes professionnelles et savoir-faire sont attendus, à savoir :

  •  Esprit d’analyse et de synthèse
  •  Rigueur dans la collecte et le traitement des données
  •  Aptitudes commerciales et sens de la négociation
  •  Organisation
  •  Capacité à suivre un projet
  •  Sens des affaires
  •  La maîtrise de l’anglais

Les futurs Gestionnaires d’actifs doivent posséder les qualités suivantes :

  •  Qualités relationnelles
  •  Esprit d’équipe
  •  Sens relationnel
  •  Réactivité
  •  Précision
  •  Capacité d’initiative

Rémunération, marché de l’emploi, évolution de carrière, découvrez les principales caractéristiques de ce poste dans les fiches métier.

Combien gagne un Gestionnaire d’actifs en France ?

Le salaire d’un Asset manager est attractif et évolutif durant sa carrière. À cet effet, son niveau d’expérience est particulièrement déterminant. Cet indicateur influe largement sur la part variable associée aux résultats.

Quel est le salaire mensuel d’un Gestionnaire d’actifs ?

En début de carrière, un Gestionnaire d’actifs touche environ 2 500 euros à 5 000 euros bruts mensuels.

Quel est le salaire annuel d’un Asset manager ?

La rémunération annuelle d’un Gestionnaire d’actifs est de 30 000 euros à 65 000 euros bruts par an, soit un salaire médian de 43 000 euros bruts.

 

Actuellement, ce secteur d’activité est dynamique : les Gestionnaires d’actifs sont très sollicités. Néanmoins, ce poste est davantage réservé aux experts en finance, nécessitant ainsi un bagage solide en la matière.

La gestion pour compte de tiers produit environ 83 000 emplois qualifiés.

Au 31 décembre 2021, les entreprises de gestion de portefeuille comptaient près de 21 028 salariés, à temps plein, ce qui équivaut à une hausse de 6,4 % comparée à l’année précédente.

Outre leur nombre direct, la gestion d’actifs génère environ 11 000 emplois supplémentaires aux côtés des prestataires.

 

Exerçant dans différentes structures, l’Asset manager développe généralement plusieurs compétences, notamment en force de persuasion ou relationnelles.

Après des années d’expérience, il peut prétendre au poste de Directeur d’une entreprise foncière ou Responsable du service d’asset management. Il a également le choix de se tourner vers le consulting dans l’investissement.

Plusieurs autres évolutions sont envisageables, telles que Consultant en immobilier d’entreprise, Responsable expansion ou Analyste immobilier.