Chargé d’affaires professionnels

Parmi les métiers de la banque, le chargé d’affaires professionnels est le partenaire privilégié des entrepreneurs individuels et des commerçants. Il s’occupe aussi des artisans et des professions libérales. Il remplit également une mission d’accompagnement auprès des Très Petites Entreprises. Son rôle est notamment de leur proposer une offre bancaire adaptée. Le point.

  • 45 000€ / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 18 000 professionnels Chargés d’affaires professionnels (banque) France, ref. LinkedIn
  • 3 743 postes H1102 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

C’est quoi un chargé d’affaires professionnels ?

Le métier de chargé d’affaires professionnels consiste en la gestion et au développement d’un portefeuille de clients professionnels (commerçants, artisans, TPE, professions libérales).

Travaillant sous la responsabilité du directeur d’agence, le chargé d’affaires professionnels assure la gestion et la croissance d’un portefeuille clients professionnels. Ces derniers se composent essentiellement de commerçants, d’artisans, de TPE et de professions libérales.

Le chargé d’affaires professionnels est également connu sous les intitulés :

  • Ingénieur d’affaires
  • Responsable d’affaires
  • Technico-commercial en banque
  • Ingénieur technico-commercial

Le chargé d’affaires professionnels travaille généralement au sein d’une banque en tant que salarié. Ses principaux employeurs sont notamment les banques de détail, telles que BNP Paribas, LCL, la Société Générale ou HSBC France. Les agences d’assurance font également appel à ses services, à l’instar du Crédit Agricole, la MGEN ou la MAAF. Toutefois, le chargé d’affaires professionnels peut se spécialiser dans une catégorie de produits ou services bancaires. Il gère alors un type de clientèle donné ou un champ d’intervention géographique.

Avec de l’expérience, un chargé d’affaires banque peut exercer pour son compte, en freelance.

Voici les autres métiers du même secteur :

  • Gestionnaire de patrimoine
  • Conseiller financier
  • Conseiller bancaire
  • Ingénieur financier
  • Conseiller clientèle particuliers
  • Chargé de clientèle
  • Gérant de portefeuille financier
  • Analyste des dossiers de crédits

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un chargé d’affaires professionnels ?

Le chargé d’affaires professionnels a une parfaite connaissance des produits et services proposés par son agence. Il connaît aussi le profil de ses différents clients (artisans, commerçants, TPE, etc.). À la fois commercial et technique, son rôle consiste à trouver la solution la plus rentable et la mieux adaptée aux deux parties.

Quel est le travail d’un Responsable d’affaires ?

Principale interface pour les clients de la banque, le chargé d’affaires professionnels a pour fonction de les accompagner dans leurs projets. Il leur propose des produits et/ou services bancaires, et prodigue des conseils en termes de gestion des risques financiers. Outre le développement du portefeuille de clients, il leur fournit également différents services, tels que :

 

  • Élaboration des offres commerciales
  • Examen de la situation financière afin d’en évaluer les risques
  • Rédaction et négociation des contrats
  • Relation contractuelle
  • Proposition des solutions de crédits, épargne salariale, placements selon les besoins

Quelles sont les fonctions d’un chargé d’affaires professionnels (banque)

Le chargé d’affaires professionnels en banque assure la gestion du portefeuille de clients et fructifie les activités commerciales de son agence.

Le chargé d’affaires professionnels peut également travailler dans tous les autres secteurs d’activité. Selon le type de produits ou services commercialisés, ce professionnel doit posséder des connaissances techniques pointues.

Dans une petite structure, son champ d’action est assez large et requiert une grande polyvalence. En effet, il peut assurer la gestion du projet commercialisé et contrôler sa réalisation. Il s’occupe alors de sa gestion financière ainsi que du management d’équipe (élaboration de plannings, définitions des tâches…). En d’autres termes, il assure un rôle d’encadrement.

Dans une structure plus importante, le chargé d’affaires professionnels peut être responsable d’un secteur d’activité spécifique ou d’une zone géographique. Les réponses aux différents appels d’offres figurent parmi ses attributions. Pour obtenir des contrats, il doit ainsi maîtriser les règlementations des marchés.

En tant que chargé d’affaires en entreprise, ce professionnel peut être assigné à diverses missions. La partie coordination et gestion de projet (encadrement des équipes, relations avec le client et suivi de chantier) peut dominer ses fonctions. À cela s’ajoute le volet prospection de nouveaux clients, négociation commerciale et développement des parts de marché.

 

Développement commercial et gestion du portefeuille clients, consistant à :

  • Entretenir et développer les relations avec les différents clients existants. Les fidéliser et procéder à une nouvelle prospection sur un secteur régional, national, voire international.
  • Représenter la banque auprès des divers clients.
  • Prévoir, analyser et décrypter les besoins des clients et avancer des solutions.
  • Rédiger les contrats et les offres commerciales.
  • Examiner la faisabilité des solutions et trouver les meilleures conditions de réalisation (délais, prix, etc.).
  • Effectuer un reporting des activités, étudier les résultats et suggérer des axes d’amélioration.
  • Proposer des produits ou services aux clients tout en assurant la rentabilité et la viabilité commerciale de son agence.
  • Déterminer les indicateurs de suivi, à l’instar du bilan technico-économique.

Suivi opérationnel et gestion des projets :

  • Conduire la réalisation des projets en assurant un rôle d’intermédiaire entre les services internes et ses clients.
  • Informer et accompagner le client jusqu’à l’achèvement de son projet.
  • Rechercher des sous-traitants et des partenaires pour son agence.
  • Contrôler le budget des différentes affaires et en assumer l’entière responsabilité.
  • Procéder au suivi administratif des affaires.
  • Gérer les recouvrements et les éventuels litiges associés.

Développement commercial et gestion du portefeuille clients, consistant à :

  • Entretenir et développer les relations avec les différents clients existants. Les fidéliser et procéder à une nouvelle prospection sur un secteur régional, national, voire international.
  • Représenter la banque auprès des divers clients.
  • Prévoir, analyser et décrypter les besoins des clients et avancer des solutions.
  • Rédiger les contrats et les offres commerciales.
  • Examiner la faisabilité des solutions et trouver les meilleures conditions de réalisation (délais, prix, etc.).
  • Effectuer un reporting des activités, étudier les résultats et suggérer des axes d’amélioration.
  • Proposer des produits ou services aux clients tout en assurant la rentabilité et la viabilité commerciale de son agence.
  • Déterminer les indicateurs de suivi, à l’instar du bilan technico-économique.

Suivi opérationnel et gestion des projets :

  • Conduire la réalisation des projets en assurant un rôle d’intermédiaire entre les services internes et ses clients.
  • Informer et accompagner le client jusqu’à l’achèvement de son projet.
  • Rechercher des sous-traitants et des partenaires pour son agence.
  • Contrôler le budget des différentes affaires et en assumer l’entière responsabilité.
  • Procéder au suivi administratif des affaires.
  • Gérer les recouvrements et les éventuels litiges associés.

Comment devenir chargé d’affaires professionnels ?

Études, formations, qualités… voici les prérequis pour avoir un bon profil de chargé d’affaires professionnels.

En règle générale, le métier de chargé d’affaires professionnels nécessite un niveau de formation BAC+5 en finance. Néanmoins, les titulaires d’un BTS ou d’un DUT du type « négociation et relation client » ou « management des unités commerciales » (MUC) peuvent y accéder. Les profils BAC+3 spécialisés en négociation commerciale et vente en école d’ingénieurs et de commerce sont également admis. L’idéal est d’avoir une solide expérience professionnelle acquise durant un cursus en alternance.

Voici les formations possibles pour le poste de chargé d’affaires professionnels.

Niveau BAC+2

  • BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers)
  • BTS Négociation et digitalisation de la relation client
  • BTS Management commercial opérationnel

Niveau BAC+3

  • Licence pro mention banque, assurance, finance : chargé de clientèle
  • BUT techniques de commercialisation parcours management et marketing du point de vente
  • BUT techniques de commercialisation parcours management de la relation client et business développement

Niveau BAC+5

  • Master mention monnaie, banque, finance, assurance
  • Master professionnel commerce, gestion ou management
  • Master droit bancaire et financier
  • Master finance et gestion bancaire
  • Diplôme d’école de commerce
  • Diplôme d’école d’ingénieurs

Une première expérience d’au moins deux ans est généralement requise pour ce poste. Néanmoins, les jeunes diplômés ayant effectué un long stage peuvent directement exercer à la sortie de leurs études.

La formation pour devenir chargé d’affaires professionnels peut être suivie en ligne. Elle est notamment dédiée aux salariés en phase de reconversion professionnelle, aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux étudiants en alternance. Pour acquérir les compétences nécessaires aux institutions bancaires et financières, First Education Online propose un éventail de formations innovantes en partenariat avec les Grandes Écoles renommées, comme l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces cours en ligne sont de véritables alliés pour maîtriser tous les aspects de la gestion et de la finance d’entreprise. Chaque année, le groupe First Finance forme en outre des milliers de candidats à la certification AMF et AMF Finance Durable

Le certificat ICCF@HEC Paris a été élaboré pour satisfaire les besoins de compréhension et d’action d’un large public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise, tant d’un point de vue interne qu’externe.

Ce programme vous offre l’opportunité de maîtriser trois compétences essentielles en finance d’entreprise :

Analyse financière

  • Révision et étude des documents financiers de l’entreprise (compte de résultat, bilan, tableau de flux) ;
  • Diagnostic global pertinent de la situation financière des entreprises.
  • Calcul et application des indicateurs clés des équilibres financiers utilisés par la profession ;

Évaluation d’une entreprise

  • Choix et adaptation des méthodes d’évaluation les plus pertinentes selon les cas rencontrés (secteurs, taille d’entreprises, etc.).
  • Maîtrise des méthodes pertinentes pour l’évaluation financière des entreprises ;

Prise de décisions d’investissement et de financement

  • Mesure de l’impact des choix sur la situation financière de l’entreprise ;
  • Décisions basées sur des critères de jugement, quantitatifs et qualitatifs, utilisés par le métier ;
  • Maîtrise des outils financiers liés à la finance durable.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Pour ce qui est de la politique financière d’entreprise, le programme ICCF2@HEC Paris est un outil pour développer trois compétences fondamentales :

  • Maîtrise de l’ingénierie financière inhérente aux opérations de haut de bilan : optimiser la structure interne du Groupe, explorer les opportunités offertes par le private equity, lever et rembourser du capital, améliorer la structure de l’actionnariat, effectuer une introduction en bourse réussie.
  • Gestion de la structure financière : maîtriser l’équilibre du bilan, sélectionner les composantes clés du financement, choisir et gérer les sources de financement par la dette, et effectuer des ajustements stratégiques au passif ;
  • Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (« M&A ») : acquérir une compréhension approfondie des principes du M&A, choisir un processus de cession, maîtriser l’évaluation, la structuration et la négociation, ainsi que la gestion des aspects liés aux offres publiques ;

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation en Finance de marché@ESCP Business School est une alliée pour assimiler les compétences requises en finance de marché, notamment :

  • Choisir les produits financiers les plus appropriés en comparant les caractéristiques des produits au comptant, des options et des dérivés fermes ;
  • Comprendre le rôle de chaque acteur sur les marchés financiers et être capable d’interagir de façon professionnelle avec chacun d’entre eux ;
  • Évaluer les risques associés à l’évolution des produits financiers complexes et des marchés financiers associés ;
  • Cerner les principes fondamentaux de la valorisation des différents instruments financiers ;
  • Comprendre la construction des produits structurés.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Chaque prestataire de services d’investissement doit veiller à ce que certaines fonctions détiennent un ensemble commun de connaissances et de compétences essentielles à la pratique de leur profession. Ces connaissances sont notamment définies par des normes européennes et françaises afin de sauvegarder les intérêts des clients.

Depuis 2010, First Finance a délivré des certifications à plus de 27 000 individus à l’AMF. En outre, le groupe propose la certification en Finance Durable ou AMF Finance. Ce titre est essentiel pour les professionnels désireux d’acquérir une compréhension approfondie du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Cette certification offre également la possibilité de saisir les concepts fondamentaux et de développer une vision claire des produits et des méthodologies utilisés. Une fois certifié, vous serez en mesure de recueillir les préférences des clients et de leur proposer des produits adaptés à leurs besoins.

En savoir plus :

Voici les profils qui conduisent à ce poste :

  • Assistant commercial en banque
  • Commercial bancaire
  • Technico-commercial

Dans les offres d’emploi, les recruteurs exigent certaines aptitudes professionnelles, dont :

  • Polyvalence
  • Capacités d’adaptation
  • Sens de la négociation
  • Esprit d’équipe
  • Capacité à travailler au sein d’équipes pluridisciplinaires
  • Diplomatie

Les chargés d’affaires professionnels doivent également être dotés des qualités suivantes :

  • Autonomie
  • Sens du relationnel
  • Organisation
  • Disponibilité
  • Sens de l’écoute et de communication

Salaire, marché de l’emploi, perspectives d’évolution, voici toutes les caractéristiques de ce profil dans les offres d’emploi.

Combien gagne un chargé d’affaires professionnels ?

Le salaire d’un chargé d’affaires professionnels varie fortement selon son niveau d’expérience et la taille de la banque qui l’emploie.

Quel est le salaire mensuel d’un chargé d’affaires professionnels ?

Particulièrement prometteur, le secteur de la banque est connu pour sa rémunération plus attractive. Ainsi, en début de carrière, le salaire d’un chargé d’affaires (banque) avoisine les 4 000 euros bruts par mois. Pourtant, le salaire médian s’élève à 3 000 euros brut mensuels, soit un taux horaire brut d’environ 19 euros.

Quel est le salaire annuel d’un chargé d’affaires professionnels ?

La rémunération brute annuelle d’un chargé d’affaires débutant est comprise entre 24 000 euros et 30 000 euros brut par an. Les plus expérimentés peuvent toucher entre 35 000 euros et 60 000 euros brut annuels.

 

Les débouchés sont particulièrement nombreux dans ce secteur. Il est ainsi facile de trouver une offre d’emploi en tant que chargé d’affaires professionnels sur l’ensemble du territoire, à Strasbourg, à Lyon ou à Paris.

En France, le secteur de la banque représente près de 30 000 recrutements, dont une prédominance des jeunes âgés de moins 30 ans.

 

De plus en plus spécialisé, le poste de chargé d’affaires professionnels nécessite désormais des connaissances techniques plus pointues. À cela s’ajoute une bonne connaissance des concurrents de la banque et de son écosystème. Les dirigeants attendent également de ce salarié une bonne capacité d’adaptation quant aux évolutions des règlementations. De bonnes appétences juridiques sont alors de rigueur.

En montant en compétences, le chargé d’affaires professionnels peut prétendre à de nombreuses opportunités de carrière. En effet, il a la possibilité d’évoluer au sein de la même agence, en traitant les affaires des grandes entreprises, par exemple.

Il peut également :

  • Accéder à un poste de responsable d’affaires ou responsable commercial. Ses missions se concentreront alors sur le management d’une équipe commerciale et la gestion de projet.
  • Devenir responsable du développement des affaires ou de la stratégie commerciale. Cette tâche est notamment axée sur la planification et la mise en œuvre de stratégie, visant à accroître les ventes de l’entreprise.
  • Occuper le poste de direction générale pour le département ou la filiale qu’il gère.
  • Choisir une spécialisation dans un domaine financier particulier, comme les crédits-bails, la monétique ou la gestion et maîtrise des risques. Il assurera alors un rôle de conseiller.
  • Quitter le secteur bancaire pour la direction financière d’une société privée.
  • Travailler pour un particulier en tant que gestionnaire de patrimoine.