Chargé d’affaires Entreprises

Le chargé d’affaires entreprises et institutionnels (en banque) est le conseiller bancaire des sociétés (commerciales et industrielles) et des institutionnels.

 

Travaillant avec les PME et les ETI, il assure la vente des produits et services financiers de son agence et développe son portefeuille clients. Dans cette profession, la diplomatie, la négociation et l’aisance relationnelle figurent parmi les qualités essentielles.

  • 52 579 € / an salaire moy. France, ref. GlassDoor
  • 772 professionnels Chargés d’affaires entreprises et institutionnelles (en banque) France, ref. LinkedIn
  • 3 743 postes H1102 (code ROME), ref. Pôle Emploi France

Qu’est-ce qu’un chargé d’affaires entreprises et institutionnelles (en banque) ?

Le chargé d’affaires entreprises et institutionnels (en banque) est le conseiller bancaire des sociétés (commerciales et industrielles) et des institutionnels. Travaillant avec les PME et les ETI, il assure la vente des produits et services financiers de son agence et développe son portefeuille clients. Dans cette profession, la diplomatie, la négociation et l’aisance relationnelle figurent parmi les qualités essentielles.

Dans les établissements bancaires, le chargé d’affaires entreprises et institutionnels est l’interlocuteur des structures souhaitant souscrire un prêt entre autres. Il assure la relation avec ses prospects, anticipe leurs besoins et optimise l’offre commerciale.

Sous la responsabilité du Directeur de Centre d’Affaires, le chargé d’affaires entreprise et institutionnels développe et gère un portefeuille de sociétés. Conseiller privilégié, il suggère des solutions bancaires globales, à l’instar des placements ou des stratégies d’immobilisations de capital. L’ensemble de ses activités repose sur la politique commerciale de son agence et la règlementation bancaire.

À titre informatif, la Banque des Institutionnels ou BDI est l’institution financière consacrée à la clientèle :

  • Des mutuelles et de la prévoyance
  • Des métiers de l’assurance, du logement social et intermédiaire
  • Des assets managers (immobiliers, financiers)
  • De l’économie solidaire et sociale
  • Des foncières
  • De la santé privée non lucrative
  • De l’économie mixte
  • Des grandes fondations et associations

Voici ses autres intitulés :

  • Ingénieur d’affaires
  • Responsable d’affaires
  • Technico-commercial en banque
  • Ingénieur technico-commercial
  • Chargé de clientèle « PME/PMI »

Le chargé d’affaires entreprises et institutionnels exerce en tant que salarié dans les banques de grande envergure ou les banques des institutionnels. Il assure la commercialisation de produits financiers variés, auprès d’une clientèle institutionnelle et professionnelle (PME, ETI, PMI, industries, etc.). En ce qui concerne le volet professionnel, tous les secteurs sont concernés : la logistique, le BTP, le commerce, la haute technologie, etc.

Voici les métiers proches de ce profil :

  • Agent commercial
  • Agent immobilier
  • Gestionnaire de patrimoine, conseiller financier
  • Billetiste
  • Agent général d’assurance
  • Consultant crédit

Adapté aux personnes en situation de handicap

Quel est le rôle d’un chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

Partenaire bancaire par excellence, le Chargé d’affaires entreprises et institutionnels accompagne sa clientèle, notamment des PME, des ETI et des institutionnels, dans leurs activités. Son cœur de métier consiste à avancer des solutions financières (placements, épargnes salariales, crédits, etc.) qui répondent aux besoins de sa clientèle.

Quel est le travail d’un chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

Le chargé d’affaires entreprises et institutionnels assure un rôle d’interface entre l’agence et les clients, pouvant être des sociétés ou des établissements institutionnels. Cet expert intervient également dans les négociations internationales ou les marchés financiers. Il avance des conseils, propose des services, des alternatives et des solutions suivant les attentes, et le projet du client. Il peut s’agir de moyens de paiement, de crédits, de recouvrements, d’épargne ou de placements.

Par ailleurs, ce professionnel assure la gestion du portefeuille de prospects et de clientèle dont il a la charge. Il s’occupe également du suivi des dossiers en cours. D’autres tâches lui incombent, comme l’analyse des risques et le suivi des flux de trésorerie. Il est aussi chargé de la rédaction des rapports ainsi que de l’instruction des dossiers. Si nécessaire, il veille également à la bonne exécution des mesures correctives.

Au quotidien, le chargé d’affaires entreprises et institutionnels est rattaché à la relation client, à la direction financière et au service comptabilité.

Ses tâches peuvent se décliner en missions de représentation officielle de l’agence ou en déplacements à des événements locaux, nationaux ou internationaux.

Le chargé d’affaires entreprises et institutionnels est à différencier du chargé d’affaires grands comptes. Sous l’égide du directeur grands comptes, ce salarié assure la gestion de portefeuille des grands clients. Il s’agit notamment des structures avec un chiffre d’affaires très important, que ce soit réel ou potentiel. Son principal rôle consiste à analyser la société ou la PME, notamment sa situation financière afin de connaître ses besoins (services, financements, etc.). Il assure en outre une fonction de conseil auprès des dirigeants et veille à une bonne relation au quotidien.

Quelles sont les fonctions d’un chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

Les principales missions d’un chargé d’affaires entreprises et institutionnels sont les suivantes :

Faire de la prospection et de la gestion de la relation clientèle :

  • Piloter les actions commerciales indispensables au développement de son portefeuille (correspondance, visite clientèle, proposition de services bancaires)
  • Prendre en charge la gestion des comptes au quotidien
  • Fidéliser ses clients
  • Suivre leurs comptes
  • Conseiller sa clientèle sur les placements bancaires
  • Satisfaire le besoin d’informations des clients
  • Réaliser l’analyse financière de sa clientèle et anticipe ses besoins en concours bancaires
  • Définir la stratégie commerciale à mener pour chaque client
  • Accompagner et conseiller ses clients selon leur situation financière
  • Participer à la maîtrise du risque en collaborant avec la Ligne Métier Engagements
  • Instaurer un argumentaire de vente efficace
  • Planifier, préparer, organiser et mener les visites clientèle

Étudier et traiter les demandes de financement :

  • Rédiger et monter les dossiers de crédit en mettant en évidence les éléments facilitant la prise de décision
  • Présenter et argumenter les dossiers de crédits
  • Participer au comité de crédit
  • Suivre de près l’utilisation des concours
  • Avec les autres services dédiés, contrôler la mise en place des différents crédits

Assurer la gestion administrative des dossiers de ses clients : 

  • Rédiger les procès-verbaux d’entretiens, de visites ou de forçage
  • Procéder au contrôle des opérations bancaires
  • Suivre le recouvrement du fonds de commerce
  • Assister aux réunions de service
  • Instruire et actualiser les documents relatifs aux différents clients (documents comptables, juridiques et fiscaux)

Faire de la prospection et de la gestion de la relation clientèle :

  • Piloter les actions commerciales indispensables au développement de son portefeuille (correspondance, visite clientèle, proposition de services bancaires)
  • Prendre en charge la gestion des comptes au quotidien
  • Fidéliser ses clients
  • Suivre leurs comptes
  • Conseiller sa clientèle sur les placements bancaires
  • Satisfaire le besoin d’informations des clients
  • Réaliser l’analyse financière de sa clientèle et anticipe ses besoins en concours bancaires
  • Définir la stratégie commerciale à mener pour chaque client
  • Accompagner et conseiller ses clients selon leur situation financière
  • Participer à la maîtrise du risque en collaborant avec la Ligne Métier Engagements
  • Instaurer un argumentaire de vente efficace
  • Planifier, préparer, organiser et mener les visites clientèle

Étudier et traiter les demandes de financement :

  • Rédiger et monter les dossiers de crédit en mettant en évidence les éléments facilitant la prise de décision
  • Présenter et argumenter les dossiers de crédits
  • Participer au comité de crédit
  • Suivre de près l’utilisation des concours
  • Avec les autres services dédiés, contrôler la mise en place des différents crédits

Assurer la gestion administrative des dossiers de ses clients : 

  • Rédiger les procès-verbaux d’entretiens, de visites ou de forçage
  • Procéder au contrôle des opérations bancaires
  • Suivre le recouvrement du fonds de commerce
  • Assister aux réunions de service
  • Instruire et actualiser les documents relatifs aux différents clients (documents comptables, juridiques et fiscaux)

Comment devenir chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

Études, formations, aptitudes professionnelles… voici les exigences de ce profil.

Pour exercer le métier de chargé d’affaires entreprises et institutionnels, il est conseillé d’avoir une formation en finance, gestion et économie. Néanmoins, les cursus liés au secteur bancaire restent les plus adaptés. En effet, ces programmes reposent sur la réalité et les tendances du métier. Par ailleurs, la banque figure parmi les secteurs qui cherchent souvent un chargé d’affaires entreprises. Ces institutions privilégient généralement les profils détenant un master 2 (BAC+5) en banque, finance et gestion.

Les formations en relation clientèle et commerce sont en outre appréciées lors des recrutements. D’ailleurs, le poste de chargé d’affaires entreprises et institutionnels est souvent occupé par de jeunes diplômés issus des grandes écoles de commerce. En interne, les commerciaux avec un BAC+2, ayant une première expérience en tant que conseillers clientèle particulier peuvent également y accéder.

Voici des exemples de formations et diplômes envisageables pour ce profil.

Mastères spécialisés

  • Mastère spé. Ingénierie et modèles de la finance
  • Mastère spé Banque et ingénierie financière

Mastères pro

  • Master pro Droit, économie, gestion mention finance spécialité finance de marché
  • Master pro Droit, économie, gestion mention finance spécialité finance d’entreprise
  • Master pro Droit, économie, gestion mention finance spécialité finances et technologies de l’information

Masters recherche

  • Master rech. Droit, économie, gestion mention finance spécialité finance d’entreprise
  • Master rech. Droit, économie, gestion mention finance spécialité finance de marché
  • Master rech. Droit, économie, gestion mention finance spécialité actuariat

Ce poste nécessite trois années d’expérience dans l’univers de la gestion de la clientèle PME/PMI.

Le métier de Chargé d’affaires entreprises et institutionnels est accessible par voie d’alternance ou de formation en continu. Ce parcours se destine principalement aux professionnels en reconversion, aux demandeurs d’emploi et aux étudiants en alternance.

En fonction votre niveau d’entrée, la formation pour obtenir le profil de Chargé d’affaires entreprises et institutionnels peut se dérouler comme suit :

  • Avec un BAC + 3 : décrocher un M1 banque finance, puis un Master professionnel en 2 ans – avec la spécialité « Marché des entreprises ».
  • Avec un BAC+ 4 : obtenir un Master professionnel en 1 an – avec la spécialité « Marché des entreprises »
  • Avec un BAC+ 5 : intégrer une agence, puis bénéficier d’une formation interne qualifiante.

Pour appréhender ce métier à votre propre rythme, First Education Online propose un panel de formations innovantes en partenariat avec les Grandes Écoles renommées, telles que l’ICCF@HEC Paris et Finance de Marché @ESCP Business School. Ces programmes dispensés en ligne vous offrent l’opportunité de maîtriser les aspects de la gestion financière. Par ailleurs, le groupe First Finance forme tous les ans plusieurs milliers d’étudiants à la certification AMF et AMF Finance Durable.

Le certificat ICCF@HEC Paris a été conçu pour accompagner un large public impliqué dans les décisions financières de l’entreprise (interne ou externe). Elle répond à leurs besoins de compréhension et d’action.

En suivant le certificat ICCF@HEC Paris, vous acquérez trois des compétences de base en termes de finance d’entreprise :

Conduire une analyse financière

  • Étudier les documents financiers de l’entreprise comme le bilan et le tableau de flux et le compte de résultat ;
  • Calculer et mettre en action les indicateurs clés des équilibres financiers utilisés par la profession ;
  • Formuler un diagnostic global reflétant précisément la situation financière de l’entreprise.

Évaluer une entreprise

  • Maîtriser les méthodes privilégiées par le métier pour l’évaluation financière des entreprises ;
  • Sélectionner et adapter les techniques d’évaluation adaptées aux cas rencontrés, tels que la taille de l’entreprise et le type de secteur.

Prendre des décisions d’investissement et de financement

  • Choisir les mesures adaptées en termes d’investissement et de financement en tenant compte des critères de jugement quantitatifs et qualitatifs retenus par la profession ;
  • Évaluer l’efficacité des choix d’investissement et de financement sur les finances de l’entreprise ;
  • Maîtriser les différents outils du financier d’entreprise associés à la finance durable.

En savoir plus https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf-hec-paris-international-certificate-in-corporate-finance/

Le certificat ICCF2@HEC Paris vous offre l’opportunité de développer trois compétences essentielles en politique financière d’entreprise :

  • Conduite d’opérations de fusions-acquisitions (« M&A ») : acquérir une compréhension approfondie des principes du M&A, choisir un processus de cession, maîtriser l’évaluation, la structuration et la négociation, ainsi que la gestion des aspects liés aux offres publiques ;
  • Gestion de la structure financière : sélectionner les composantes clés du financement, comprendre l’équilibre du bilan, choisir et gérer les sources de financement par la dette et effectuer des ajustements stratégiques au passif ;
  • Connaissance approfondie de l’ingénierie financière portant sur les opérations de haut de bilan : améliorer la structure interne du Groupe, améliorer la structure de l’actionnariat, explorer les opportunités offertes par le private equity, lever et rembourser du capital, et réussir une introduction en bourse.

En savoir plus : https://first-education-online.com/fr/certificat/iccf2-hec-paris/

La formation en Finance de marché@ESCP Business School constitue un tremplin pour maîtriser les compétences fondamentales en finance de marché :

  • Choisir les produits financiers les plus appropriés en comparant les caractéristiques des produits cash, des options et des dérivés fermes ;
  • Évaluer les risques associés au développement des produits financiers complexes et des marchés financiers liés ;
  • Comprendre le rôle de chaque intervenant sur les marchés financiers et être capable d’interagir de manière professionnelle avec chacun d’entre eux ;
  • Mettre en œuvre des opérations de couverture des risques grâce à des produits dérivés fermes et conditionnels ;
  • Cerner les principes fondamentaux de la valorisation des différents instruments financiers ;
  • Comprendre la construction des produits structurés.

En savoir plushttps://first-education-online.com/fr/certificat/finance-de-marche-escp-business-school/

Tout prestataire de services d’investissement a l’obligation de s’assurer que certaines fonctions disposent d’un ensemble commun de compétences et de connaissances indispensables à l’exercice de leur profession. Celles-ci doivent être conformes aux normes européennes et françaises, cela afin de protéger les intérêts des clients.

Depuis 2010, le groupe First Finance s’est chargé de la certification de plus de 27 000 personnes à l’AMF. De plus, ce titre est proposé pour répondre aux besoins des professionnels cherchant à acquérir une culture générale du cadre institutionnel et économique de la finance durable. Cette certification permet de comprendre les concepts essentiels et d’acquérir une grille de lecture des produits et des méthodologies utilisées. Une fois certifié, vous serez en mesure de collecter les préférences des clients et de leur proposer des produits adaptés à leurs besoins

En savoir plus :

Voici les profils qui mènent à ce poste :

  • Commercial bancaire
  • Assistant commercial en banque
  • Technico-commercial

Les recruteurs exigent quelques aptitudes professionnelles dans les offres d’emploi :

  • Sens de la négociation
  • Polyvalence
  • Esprit d’équipe
  • Capacités d’adaptation
  • Diplomatie

Un chargé d’affaires entreprises et institutionnels doit posséder les qualités suivantes :

  • Organisation
  • Polyvalence
  • Bonne présentation
  • Sens du relationnel

Rémunération, part du marché, évolutions de carrière, découvrez les caractéristiques de ce poste dans les offres d’emploi.

Combien gagne un Chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

Le salaire d’un Chargé d’affaires entreprises et institutionnels dépend de son niveau d’expérience et de la taille de son agence.

Quel est le salaire mensuel d’un Chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

Un Chargé d’affaires entreprises et institutionnels touche entre 2 833 euros et 4 583 euros bruts par mois, soit un salaire médian de 3 708 euros bruts par mois.

Quel est le salaire annuel d’un Chargé d’affaires entreprises et institutionnels ?

La rémunération brute annuelle d’un Chargé d’affaires entreprises et institutionnels en début de carrière se situe entre 35 000 euros et 42 000 euros bruts par an. S’il traite avec les grandes entreprises, il percevra un revenu entre 40 000 et 50 000 euros brut annuels.

 

Ce poste enregistre actuellement un taux d’insertion élevé, notamment chez les jeunes diplômés. En effet, les nombreux départs à la retraite conduisent à des recrutements réguliers auprès des agences bancaires.

Selon l’Observatoire des métiers de la banque, les institutions financières françaises ont embauché environ 42 300 personnes en 2018, une hausse qui se maintient depuis près de 5 ans.

 

Après plusieurs années d’expérience, deux pistes sont envisageables pour le Chargé d’affaires entreprises et institutionnels :

  • Évoluer vers un poste à responsabilités : conseiller clientèle Grandes Entreprises, responsable d’agence, de division, de département, chargé de mission…
  • Se spécialiser dans un produit ou un marché en particulier : gestionnaire de patrimoine, chef de produit, analyste crédit, analyste risques et engagements.